Recycl'Art: le génie naît des débris

Les Tourne-Sols, de Daniel Guindon, sont fabriqués à... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Les Tourne-Sols, de Daniel Guindon, sont fabriqués à l'aide de pièces de machinerie agricole.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y a pas à dire, le monde moderne ne souffre pas d'une pénurie de déchets. Là où plusieurs voient la fin de la vie utile des objets, le mouvement artistique Recycl'Art perçoit au contraire un début.

Jusqu'au 30 octobre - et pour la première fois -, la Maison de l'île de Hawkesbury, qui abrite centre culturel Le Chenail, est la terre d'accueil des oeuvres de six artistes professionnels du mouvement Recycl'Art.

Les gens peuvent d'ores et déjà admirer les sculptures fabriquées à 80% de matière récupérée, installées sur le bord de la rivière des Outaouais, sous la direction artistique de Jacques Charbonneau.

«On se demandait souvent ce qu'on pourrait faire avec l'espace extérieur. Jacques Charbonneau est venu ici et il est tombé en amour avec notre centre culturel et le terrain sur le bord de la rivière», raconte Lynda Clouette-Mackay, directrice générale et artistique du centre culturel.

Le mouvement Recycl'Art a vu le jour en 2004 à Montpellier. Ses sculptures ont été exposées dans le cadre de divers événements estivaux, comme le Festival de montgolfières ou la Valorifête de Gatineau.

Première ontarienne

Il s'agit toutefois d'une première visite en Ontario pour ce rendez-vous artistique qui, en plus de l'oeuvre de M. Charbonneau (L'Oiseau), regroupera celle de Marie Dumais, de Rigaud (Nomades); Sylvie Pronovost, de Grenville-sur-la-Rouge (Vestiges); Daniel Guindon, de Sainte-Anne-de-Prescott (Les Tourne-Sols); Daniel-Jean Primeau, de Montréal (Courants de pensée/Censure-Liberté d'Expression/Auto-Censure); Pierre Dupras, de Laval (un triptyque composé de Plaques, Totem et Grille); et Armand Vaillancourt, de Montréal (Mémoire de la mer - Île de la Madeleine).

«On commence ici, à Hawkesbury, a souligné Jacques Charbonneau. On considère que c'est une première édition qui regroupe six artistes de qualité. On a travaillé Recycl'Art à Gatineau l'année passée et on met toute notre énergie cette année à Hawkesbury parce qu'on veut faire des petits un peu partout. C'est notre premier bébé.»

De l'art à l'éducation

Cet événement artistique se veut une animation et une attraction à caractère écologique visant du même coup à éduquer la population.

«Au fond, nous sommes une bande d'artistes un peu farfelus qui fait du génie avec du débris. Nous utilisons la ressource la plus abondante de notre époque: les déchets. Notre espoir le plus grand, c'est d'arriver à bout de la ressource», a souligné Daniel-Jean Primeau.

Le Recycl'Art a remporté divers prix, dont le prix Ovation de Tourisme Outaouais dans la catégorie Tourisme durable en 2009, ainsi que le prix Lyse-Daniels d'Impératif français pour son engagement écologique et artistique dans l'Outaouais, également en 2009.

Pour y aller

Quand? Jusqu'au 30 octobre

Où? Maison de l'île de Hawkesbury

Renseignements: 613-632-9555, festivaldurecyclart.com ou lechenail1975.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer