La guerre aérienne en BD

Dans l'exposition Un ciel meurtrier, ce n'est ni... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Dans l'exposition Un ciel meurtrier, ce n'est ni la guerre ni même les aéronefs qui priment, mais le facteur humain.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Loin des images en noir et blanc et autres archives arides habituellement utilisées pour présenter la Première Guerre mondiale, le Musée canadien de la guerre a eu la brillante idée d'aborder les choses sous l'angle de la BD pour mieux intéresser le jeune public aux tout premiers combats aériens.

L'exposition Un ciel meurtrier utilise la BD pour... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

L'exposition Un ciel meurtrier utilise la BD pour illustrer les premiers combats aériens.

Patrick Woodbury, LeDroit

Présentée à la place Vimy jusqu'au 29 janvier, l'exposition Un ciel meurtrier: Guerre aérienne 1914-1918 présente l'essor de l'aviation militaire à travers les yeux de neuf authentiques personnes - comme le pilote canadien Eric Ohman et Manfred Von Richthofen, le fameux Baron Rouge, ainsi que quelques civils. Ceux-ci prennent ainsi vie, mis en scène dans de courts récits biographiques traités sous forme de roman graphique, en quelques planches en couleurs de très grand format.

Parfois, un détail du dessin renvoie à un artefact - ici, un authentique manche à balai, là une lettre du front. 

Ce n'est donc ni la guerre ni même les aéronefs qui priment, mais bien le facteur humain. 

Pour un meilleur aperçu de la situation, on varie le genre de témoignages et d'expériences représentés: figures héroïques ou victimes innocentes, soldats alliés ou de l'Axe, en biplan ou en Zeppelin, au-dessus des tranchées ou loin du front. Et on s'imprégner sans doute du contexte sans se faire assommer de dates.

Un ciel meurtrier se compose de quatre zones thématiques: la formation, l'observation, le bombardement et le combat aérien. Dans la première, on rencontre l'adolescente Marjorie Stinson, qui deviendra une des plus jeunes instructrices de vol et donnera son nom à une école de pilotage, au Texas, où seront formés beaucoup de Canadiens. Le tout premier diplômé de cette école, Joe Gorman, était d'ailleurs originaire d'Ottawa, découvrira-t-on, ce qui nous surprendra moins que la cette formation: seulement onze jours. 

On suivra ensuite en BD les exploits de Maurice Arondel, qui, depuis les hauteurs de son ballon, appareil photo en bandoulière, effectuait des missions de reconnaissance à proximité des lignes ennemies. Un rôle essentiel, puisqu'il informait les artilleurs alliés des positions et mouvements ennemis sur le terrain, et pouvait même les aider à ajuster leurs tirs en temps réel - grâce à son «téléphone de campagne». 

En marge de ces portraits, quelque 80 artefacts sont réunis: mitrailleuses, bombes de toute taille, trousse de premiers soins, uniformes militaires, pistolet lance-fusée, compas et calculateur de vol, casques, trophées de guerre, etc.

L'exposition se penche assez peu sur la mécanique des aéronefs, mais on peut y admirer un authentique avion de chasse britannique, le modèle Sopwith Pup. 

Il est également possible d'observer, sur un écran géant au sol, quelques exemples de tactiques aériennes. On y suit le déroulement d'une mission de bombardement ou une attaque coordonnée.

Moins instructifs, mais beaucoup plus amusants, deux kiosques interactifs fonctionnant sur le principe des Wii et autres Kinect permettent de maîtriser les rudiments du vol, grâce au jeu vidéo L'Académie des As

Des témoignages audio de pilotes et d'artilleur donnent aussi un aperçu précis de ce que représentaient les batailles aériennes... en réalité beaucoup plus rares que les missions de reconnaissance et d'observation.

Pas sûr que la narration graphique soit toujours assez claire pour le public visé, mais l'approche novatrice de cette exposition ludique mérite d'être saluée.

Pour y aller

Quand? Du 10 juin 2016 au 29 janvier 2017

Où? Musée canadien de la guerre

Renseignements: 1-800-555-5621 ou museedelaguerre.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer