Fouette cocher au Musée de l'histoire!

Passionné de voitures «hippomobiles», Paul Bienvenu a accumulé... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Passionné de voitures «hippomobiles», Paul Bienvenu a accumulé une impressionnante collection, qui sera présentée au Musée canadien de l'histoire.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Elles constituent les Rolls-Royce, BMW et Mercedes du XIXe siècle. Toutes pimpantes, elles sont exposées au Musée canadien de l'histoire jusqu'au 17 avril 2017. Elles? Les calèches, traîneaux et autres carrioles de la collection de Paul Bienvenu: 18 au total, donc une infime partie d'une écurie qui en compte plus de 200. Fouette cocher!

Ce collectionneur originaire de la Nouvelle-Écosse a fait don de ses voitures hippomobiles au Musée de la civilisation (Québec) en 2011.

Sa collection a d'ailleurs été reconnue comme trésor du patrimoine culturel canadien qui revêt un intérêt exceptionnel et une importance nationale par la Commission canadienne d'examen des exportations de biens culturels. Les 18 voitures exposées en donnent un bel aperçu, que l'on aurait préféré mieux mis en lumière dans cette salle trop peu éclairée.

Voyage dans le temps 

C'est l'élégance des traîneaux d'antan traversant les cartes postales hivernales que l'on redécouvre «en vrai» dans cette exposition de voitures intitulée Tirée par les chevaux. Neuf ont été fabriquées pour le climat hivernal, la seconde moitié pour rouler l'été.

Toutes rivalisent de prestance: le coach dit «Park Drag» se modulait en écrin à pique-nique lors des sorties champêtres et sportives pour assister aux courses hippiques, par exemple. Le Landau, voiture d'apparat ornée de lanternes latérales, transporta les cardinaux avant d'être revendue à la maison funéraire Lépine de Québec, puis rachetée par un collectionneur qui l'exhiba à New York. Le traîneau calèche exposé fut utilisé par quatre gouverneurs généraux. Tous ont leur histoire, qu'il convient de découvrir en prenant son temps. 

Intarissable sur le sujet, M. Bienvenu nous raconte une passion qui s'est emballée comme un cheval fou que plus rien n'arrête. Depuis son enfance en Nouvelle-Écosse passée dans l'écurie familiale - sa famille était propriétaire d'une usine fabriquant des contenant de bois - jusqu'à l'achat de son premier traîneau - un Sainte-Catherine, puis l'acquisition des plus belles pièces appartenant au grand collectionneur Herb J. O'Connell, et l'inévitable nécessité de louer plusieurs granges pour stocker ses voitures...   

M. Bienvenu mena une carrière de conseiller en placement et géra sa collection de la même façon que les porte-feuilles qu'on lui confiait: «Les occasions, quand elles passent, il ne faut pas les manquer!» partage-t-il. 

Avec succès... il estime sa collection établie sur plus d'un demi-siècle à une quinzaine de millions de dollars. 

Une petite entreprise qui roule désormais pour le grand public.

Pour y aller

Quand? Jusqu'au 17 avril 2017 

Où? Musée canadien de l'histoire

Renseignements: 819-776-7000

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer