La rentrée 2016 dans une galerie près de chez vous

Les oiseaux de l'inépuisable Yugz se poseront sur... (Courtoisie)

Agrandir

Les oiseaux de l'inépuisable Yugz se poseront sur les murs de la galerie Eugène-Racette du MIFO, du 1er au 31 mars.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De part et d'autre de la rivière des Outaouais, dans les diverses galeries, les artistes visuels en mettront plein la vue au cours des prochains mois. Survol.

La Gatinoise d'adoption Jennifer Lefort investit la Galerie UQO comme un Nouvel atelier, où ses plus récentes recherches en peinture et sculpture sont présentées jusqu'au 13 février. À noter qu'en marge du Salon du livre de l'Outaouais, Édition de livres expérimentaux du Collectif Blanc donnera l'occasion au public de jeter un regard différent sur l'art de lire (du 24 février au 26 mars).

Chez AxeNéo7, Dérives de glace: art contemporain et collaborations du Nunavut entraînera les visiteurs au bord de la banquise, pour y observer les mouvances personnelles, culturelles, identitaires et historiques de «la ligne de la vie» (le «bord» se dit sinaa en inuktitut), par le biais des oeuvres de 20 artistes et artisans (incluant Tanya Tagaq) du Nunanut, du 26 janvier au 17 mars.

Un réjouissant Hommage à Dallaire est prévu pour l'été à... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Un réjouissant Hommage à Dallaire est prévu pour l'été à la galerie Montcalm.

Courtoisie

Des photos développées en portraits d'une Génération XOXO de l'auteure, compositrice et interprète Laurence Nerbonne (10 mars au 10 avril) au réjouissant Hommage à Dallaire, prévu pour l'été, la galerie Montcalm se prépare à abriter une série d'expositions tour à tour hautes en couleur et fertiles en émotions. Parmi celles programmées à l'Espace Pierre-Debain, on retient le thème bien d'actualité du collectif du Conseil des arts d'Aylmer, Migrations, du 16 mars au 24 avril.

Juste avant de fermer ses portes le temps de se refaire une beauté, L'Imagier se transforme en Jardin de la mémoire signé Frances Caswell-Routhier (voir autre texte en page A07).

Et la Maison de la culture de Gatineau poursuit sa mission, en donnant l'occasion aux spectateurs de ses salles de spectacles et bibliothèque de se faire l'oeil à l'art visuel, de la déconstruction de l'image d'une chaise (Comment épuiser un objet (chaise), Art-image, jusqu'au 13 mars) de Pascale Théorêt-Groulx; à l'abstraction instinctive, voire chaotique de Geneviève-Audrey Mercier (Espace Odyssée, du 11 février au 15 mai).

Du côté ontarien

Le galeriste Jean-Claude Bergeron comptait Marcel Barbeau parmi ses artistes maison. Il rendra hommage au regretté signataire du Refus global, décédé au début de l'année, du 4 au 28 février, par une rétrospective réunissant des oeuvres (tableaux, sculptures et estampes) couvrant ses années de création de 1950 à 2014. Le 31 mars marquera le retour de Lisa Tognon.

L'artiste Dominik Sokolowski soulignera ses 40 ans le mois prochain en présentant à la galerie Alpha 40 nouveaux tableaux. S'inspirant de l'oeuvre et du message de John Lennon et Yoko Ono, Love and Peace mettra justement le coeur en valeur. L'artiste et sa conjointe, la galeriste Edith Betkowski, organiseront d'ailleurs un bed-in parmi les toiles du peintre pendant toute la durée de l'exposition, soit du 10 au 21 février. Par ailleurs, le couple est en train de ficeler les détails d'un important Gala qui se déroulera au Musée canadien de l'histoire, le 12 février prochain, et au cours duquel trois des 40 tableaux de Dominik Sokolowski seront mis aux enchères au profit de la Fondation de l'Hôpital pour enfants de l'Est ontarien.

Les murs de la galerie Eugène-Racette du MIFO... (Courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Les murs de la galerie Eugène-Racette du MIFO feront place aux effets de lignes colorées de France Couillard, du 1er au 29 février.

Courtoisie

Les murs de la galerie Eugène-Racette du MIFO feront place aux effets de lignes colorées de France Couillard (1er au 29 février), puis aux oiseaux de l'inépuisable Yugz (1er au 31 mars), entre autres.

Au Centre des arts Shenkman, la galerie AOE accueillera notamment les collages de tissus d'Heather Dubreuil développant des paysages urbains (11 février au 13 mars), tandis que l'École de poterie de Gloucester présente encore (jusqu'au 10 février) les pièces de l'artiste céramiste ontarien Christopher Reid.

La Pleine catastrophe sera au coeur de l'exposition collective prévue chez Karsh-Masson du 17 mars au 24 avril, qui braquera les projecteurs sur le travail de Elle Chae, Heidi Conrod, Adrian Göllner, Gillian King, Anthony Sauvé, Justine Skahan et Annie Thibault. 

Pour la troisième fois, des collectionneurs privés de la région soumettront aux visiteurs de la galerie Cube des oeuvres (certaines numérotées et signées) qu'ils souhaitent revendre. Ça va de Dali à Chagall, en passant par Riopelle, entre autres. Il est par ailleurs à noter que la galerie honorera les redevances (établies à 5% du prix de revente) aux artistes. Jusqu'au 14 février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer