Deux petits peuples enchanteurs à l'Espace Pierre-Debain

Rouge, un des compatriotes du peuple des Couleurs,... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Rouge, un des compatriotes du peuple des Couleurs, de France Fauteux.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mettre les pieds dans une salle d'exposition et sentir son regard s'illuminer devant de charmantes créatures tout droit sorties d'un univers imaginaire dont on voudrait posséder la clé, question de côtoyer au quotidien - comme la céramiste France Fauteux - le fantaisiste, le ludique et la beauté. Jusqu'au 23 août, un détour s'impose à l'Espace Pierre-Debain pour découvrir Les couleurs d'une artiste qui façonne l'argile depuis plus de 40 ans.

En entrant sur les lieux, le visiteur est accueilli par cinq «Amourois», soit une nation de 18 personnages qui peuplent l'Île d'Amour. Il faudra lutter contre l'envie irrésistible de les toucher, tant ils sont adorables. Mais, ce n'est pas tout : la texture, d'une infinie délicatesse et précision, donne des démangeaisons dans les doigts et suscite la curiosité. D'ailleurs, on peut visionner une vidéo dans laquelle sont présentées les sculptures et la technique de Mme Fauteux, celle-ci créant du relief en appliquant sur ses pièces d'argile ou de fine terracotta des tissus crochetés, de la dentelle, des filets, des tricots et de petits outils. 

On fait d'abord connaissance avec Longue-Vue, à mi-chemin entre un dinosaure et une licorne, qui charme par son cou soyeux et sa carapace grise ornée d'écailles jaunes et ocres. Grand-ouïe, avec ses oreilles géantes et ses dix pattes, fait rigoler, alors qu'Antenne, de vert, de bleu et de tiges de métal torsadées, s'apparente à une bestiole de jardin digne d'un conte pour enfants des plus guillerets.

Une fois passé l'étonnement de cette première rencontre, c'est le peuple des Couleurs qui, dans la grande salle adjacente, attend le visiteur-devenu-fouineur. 

Un arc-en-ciel de coloris se décline en une quinzaine de personnages rondouillards au visage moqueur pour lesquels on se prend immédiatement d'affection. Passionnée par la nature et les animaux, l'artiste cherche «à établir des comparaisons entre le comportement animal et celui de l'humain», d'où l'émotion qui se dégage des créations et le sentiment qu'elles inspirent.

Catalogue en forme de conte

Ainsi, elles porteront le nom de la couleur - vivifiante - qui teinte leur peau: Bleu, Rouge, Orange, Violet, Vert, Turquoise, Jaune-Espiègle et autres se répondent gaiement pour former un monde d'où est né Le prodigieux défi de Maître Thot, un livre qui est à la fois un catalogue d'exposition et un conte. On se prendra à scruter dans les moindres détails chacune des figures pour en admirer un dos à la colonne saillante, un popotin dodu, d'innombrables pattes et, surtout, le travail exceptionnel sur la couleur, la glaçure et la texture. Un pur enchantement qui vaut assurément une visite.  

France Fauteux a étudié à l'École de Céramique Julien de Québec durant les années 1970 avant de se perfectionner, au Québec et en Ontario, et d'ouvrir en 1978 son propre atelier. Depuis, elle a participé à des expositions dans des galeries, des musées et des centres culturels au pays et à l'étranger. L'an dernier, elle a remporté le Prix Hommage en métiers d'art qui souligne son talent et l'ensemble de son oeuvre.

Pour y aller

OÙ? Espace Pierre-Debain (120, rue Principale, secteur Aylmer)

QUAND? Jusqu'au 23 août

RENSEIGNEMENTS: 819-685-5033

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer