Sokolowski ouvre sa propre galerie

L'artiste Dominik Sokolowski ouvre la galerie Alpha, sur... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'artiste Dominik Sokolowski ouvre la galerie Alpha, sur la rue Murray à Ottawa. Il sera assisté de sa directrice Édith Bethkowski-Sokolowski.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'artiste visuel Dominik Sokolowski et ses oeuvres ont maintenant pignon sur rue à Ottawa. Située sur la rue Murray, à quelques pas du Musée des beaux-arts du Canada, la nouvelle Galerie d'art Alpha permettra au Gatinois non seulement d'y exposer son travail, mais aussi de créer sur place.

S'il avoue qu'il n'aurait «pas eu le courage» de se lancer de lui-même dans cette aventure, Dominik Sokolowski a néanmoins emboîté le pas à sa partenaire - à la ville comme en affaires - Edith Betkowski-Sokolowski. C'est elle qui lui a présenté son «nouvel espace de travail», il y a un peu moins de deux mois: un local lumineux aujourd'hui transformé en espace ouvert, épuré et contemporain qui servira autant de salle d'exposition que d'atelier et de lieu de rencontre.

«Ce n'est pas un risque, tranche la directrice des lieux. Les autres galeristes, tant dans la région qu'à Montréal, Toronto, Baie-Saint-Paul ou en Europe, vendent très bien les oeuvres de Dominik. Ici, nous sommes au coeur du marché By, dans un lieu central où se promènent les touristes et, surtout, les gens de chez nous. Nous voulons justement offrir un autre type de visibilité à Dominik et son travail, en lien direct avec le public et la possibilité de s'inscrire dans sa communauté.»

Une fois l'actuelle rétrospective (présentée jusqu'au 28 juin) terminée, une partie de la galerie sera transformée en atelier, où l'artiste entreprendra la création de ses prochains tableaux.

«Habituellement, on produit nos oeuvres en solitaire, caché du public, avant de les présenter, raconte Dominik Sokolowski. Ce sera intéressant d'être en contact avec les gens, d'avoir la chance d'échanger avec eux et de leur montrer que faire un tableau n'est pas aussi facile qu'on le croit, surtout quand on ne veut pas se répéter.»

Pour le moment, seules les oeuvres de Dominik Sokolowski seront exposées à la galerie Alpha. Ce dernier souhaite ainsi avoir l'occasion d'explorer et de soumettre aux visiteurs «des choses plus audacieuses», comme une série de tableaux noirs en hommage au compositeur Chopin. Ou de présenter dans la capitale les oeuvres de son exposition «plus engagée et plus confrontante» sur le thème de l'environnement, Last Drop, tenue à Toronto.

Chaque vernissage sera par ailleurs associé à une cause ou un organisme de la région. Une partie des profits générés par la vente des oeuvres au cours du vernissage des 30 et 31 mai sera remise au Centre hospitalier pour enfants de l'Est de l'Ontario.

De plus, Edith Betkowski-Sokolowski aspire à organiser des soirées de poésie, de dégustation de vins et de projections de films artistiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer