Fin de FOÉ en fanfare

Si l'on peut rester coi devant les fanfares... (courtoisie)

Agrandir

Si l'on peut rester coi devant les fanfares militaires, il est impossible de résister aux salves dansantes des brass bands de La Nouvelle-Orléans. Cette énergie contagieuse a influencé la fanfare Grüv'n Brass, qui trompette haut et fort «son univers funky, grüvy, aux accents world-jazz.»

courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si l'on peut rester coi devant les fanfares militaires, il est impossible de résister aux salves dansantes des brass bands de La Nouvelle-Orléans. Cette énergie contagieuse a influencé la fanfare Grüv'n Brass, qui trompette haut et fort «son univers funky, grüvy, aux accents world-jazz.» La formation sherbrookoise animera l'affiche du FOÉ le 19 août, pour quatre prestations attendues sur le parvis de la Maison du Citoyen, dès 15h.

Comme en Nouvelle-Orléans, tout commencera par des cuivres rutilants pour s'achever au son des second lines, ces processions qui accompagnent les disparus jusqu'au cimetière... Ça tombe bien, le FOÉ signe sa dernière édition mais son chant du cygne sonnera comme une explosion de joie et de bonne humeur avant la fin.

Enterrement tout sourire

«L'enterrement sera heureux !» nous promet Robert-Étienne Siméon, saxophoniste et co-fondateur de cette fanfare bien connue des festivals de musique. 

Invitée à plusieurs reprises par le FOÉ, jamais disponible jusqu'alors, elle ne pouvait décliner cette ultime offre du festival.

Son histoire s'écrit dans un mouvement crescendo : partie de l'amitié entre cinq musiciens et amis d'enfance, il y a 12 ans, elle a progressivement grossi ses rangs et doublé chaque instrument pour parvenir à neuf musiciens au souffle gonflé à bloc.

«Il fallait chercher le volume sonore et la force de frappe musicale la plus efficace, explique le saxophoniste. Notre concept ? Pouvoir débarquer n'importe où, dans n'importe quelle situation, être mobiles et rester acoustiques.» 

Sessions courtes, mais survoltées

Pour un maximum d'impact sonore, le Grüv'n Brass privilégie les prestations courtes et survoltées. «Jusqu'à notre limite musculaire», garantit le musicien. 

Les influences de ce groupe déjà titulaire de deux albums s'éclatent aux quatre vents : «elles s'étendent aussi bien des Balkans à la Nouvelle Orléans, en retraçant le style funky de James Brown ou le rock de Led Zeppelin.» 

Malgré tout, le Grüv'n Brass tient à interpréter ses propres compositions, même si ces dernières «pourront paraître familières à l'oreille des spectateurs.» 

Pour l'anecdote truculente, la fanfare de cuivres et percussions a vu le jour grâce à une commande spéciale pour animer une parade de Noël, à Sherbrooke, où la plupart des membres du groupe sont originaires. «Trois des musiciens fondateurs ont suivi la même école,» raconte M. Siméon qui enseigne désormais à l'établissement de son enfance.

Samedi après-midi, il faudra suivre le rythme et l'énergie de la fanfare, très portée sur l'improvisation et ouverte à toutes les possibilités que lui offrent le plein air. Car jouer dans la rue expose à toutes sortes de surprises...

«Au Festival d'été de Québec, il a tellement plu qu'un ruisseau coulait dans la rue St-Jean tandis que les spectateurs continuaient à danser sous la pluie, se souvient le saxophoniste.» Au Festival de jazz de Montréal, la fanfare a eu la surprise d'avoir pour spectateur le grand trompettiste américain Randy Brecker. 

«Savoir que nos mentors apprécient notre musique, il n'y a rien de plus gratifiant !» Mises à part, peut-être, les interactions impromptues avec les enfants, toujours surpris et curieux de voir une telle fanfare.  

«Bien souvent, ce sont eux les instigateurs des plus beaux partys dans la rue !» témoigne le saxophoniste. 

Chaud devant...

Pour y aller :

Quand ?

19 août, à 15h, 17h, 19h et 21h30

Où ?

Derrière la Maison du citoyen

Renseignements ? 

festfoe.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer