Le lucratif retour d'Axl Rose

les Guns 'N' Roses continuent de remplir les... (AFP)

Agrandir

les Guns 'N' Roses continuent de remplir les plus gros stades de la planète. Au point que la Place TD, avec ses 28 000 places assises, risque de paraître bien petite à Axl Rose et sa bande, attendus au centre-ville d'Ottawa lundi 21 août.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

S'ils ont eu leur heure de gloire à la fin des années 80 en particulier, les Guns' ont toujours la cote du public, même après 20 ans de 'séparation'.

Guns 'N' Roses a aussi perdu de sa superbe dans la Belle Province, lors de «l'incident» du 8 août 1992, lorsqu'Axl Rose, de mauvais poil, a mis abruptement un terme au concert que sa bande donnait au Stade olympique. 

Déception majeure au sein du public, qui s'était déplacée pour voir en tandem les Guns et Metallica... dont la prestation venait aussi d'être écourtée, après que le chanteur James Hetfield se fut brûlé au deuxième degré sous le feu d'une pièce pyrotechnique. Double désapointement de 55 000 personnes. Une foule en colère. Et une émeute qui aura fait une dizaine de blessés - dont des policiers.

Quoi qu'il en soit, les recettes du Not in This Lifetime... tour, entamé en avril 2016, témoignent on ne peut plus clairement de l'engouement actuel pour les hard-rockeurs californiens.

Fin avril dernier, les Guns 'N' Roses avaient engrangé des recettes de 230 millions $ (US), rapportait Billboard, au moment de dresser la liste des tournées les plus lucratives de l'année. Les Guns trônaient en première position du palmarès, très loin devant Coldplay et Justin Bieber, respectivement en deuxième et troisième place du podium, avec des recettes de 86,8 millions et 63,5 millions $ US.

Et ces chiffres ne compilaient les revenus réalisés par les Guns en 2017, puisque les recettes des 16 concerts donnés en Asie, en Océanie et aux Émirats Arabes Unis au cours du premier trimestre n'avaient pas encore été compilées, observait le principal outil comptable de l'industrie musicale.

Réconciliation

Bref, les Guns 'N' Roses continuent de remplir les plus gros stades de la planète. Au point que la Place TD, avec ses 28 000 places assises, risque de paraître bien petite à Axl Rose et sa bande, attendus au centre-ville d'Ottawa lundi 21 août.

Il faut comprendre que ce Not in This Lifetime... tour constitue la tournée de réunion des Guns. Et même, plus précisément, celle des grandes réconciliations entre le chanteur vedette, Axl Rose, et le charismatique guitariste Slash, lequel avait claqué la porte de la formation en 1996.

Après le départ de son emblématique guitariste chapeauté de noir, Axl Rose a tout de même poursuivi les activités des Guns. Mais en remplaçant ses pistoleros par de 'seconds couteaux' (dont Dave Navarro, tout de même). 

Pour les fans de la première heure, cette réunion constitue donc la première occasion depuis des lustres de voir les Guns dans leur alignement considéré «classique», c'est-à-dire complété par le bassiste Duff McKagan, qui a officiellement débarqué du groupe en 1997. Les trois musiciens n'avaient pas joué ensemble depuis juillet 1993, quand s'est achevée la tournée Use Your Illusion.

Même le batteur original, Steven Adler, a profité de la fin de cette Civil War pour rejoindre ses frères d'arme sur scène: c'était lors d'un arrêt à Cincinnati, le 6 juillet 2016. Il est resté pour deux chansons, Out Ta Get Me et My Michelle. C'était la première fois depuis 1990 qu'il se produisait avec le reste de la bande. Sa parenthèse participative s'est arrêtée là.

Concert gratuit

Le concert des Guns 'N' Roses à Ottawa s'inscrit - si, si ! - dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Ça tombe pile: les rockeurs ont dans leur coffre à bijoux une toune baptisée Rocket Queen, qui se placera aussi bien là que durant n'importe quel jubilee royal...

À l'intérieur de la Place TD, la soirée doit débuter à 18h30, avec Our Lady Peace pour réchauffer les planches. Et pourquoi pas ? Après tout: Si vis pacem, para bellum, dit l'adage. Traduction: «Si tu veux Mme la Paix, sors tes Guns.»

Mais la fête commencera en réalité dès 16h, puisque un autre concert, entièrement gratuit, sera organisé à l'extérieur (à côté du Pavillion Aberdeen) en préambule. Ce concert 100% canadien réunira Nanette Workman, Rémi Chassé, Rise Ashen ainsi que le Eagle River Drum Group et Kina Nimiwag Dance Group. 

Et nul besoin d'un billet des Guns pour y assister.

Pour y aller

Où : Place TD

Quand : lundi 21 août, dès 16h

Renseignement :

613-232-6767; tdplace.ca

Le vieux revers du jeune Jim Watson

Parlant de Guns 'N' Roses, il est amusant de rappeler que le maire de la Ville d'Ottawa, Jim Watson, a subi l'un des premiers camouflets politiques de son début de carrière.

C'est le Ottawa Citizen, dans une édition de décembre dernier, qui nous rafraîchissait la mémoire en replongeant dans le passé, en 1992, à l'époque où le futur maire n'était encore qu'un jeune conseiller municipal. Le conseiller Watson représentait le quartier Glebe, où se trouvait le parc Lansdowne, qui s'apprétait à accueillir en tandem les Guns et Metallica. 

Le fringant politicien avait ouverement affiché son hostilité au passage des deux groupes. Pas par détestation du hard-rock, mais plutôt pour faire respecter à la lettre un règlement municipal concernant le bruit nocturne. 

Les deux groupes, désireux de jouer 90 minutes chacun, voulaient pouvoir faire résonner les caisses de son jusqu'à 12h30... alors que  

la règlementation d'Ottawa interdisait le bruit après 23h. Sans exemption, pas de concert possible. Or, le jeune politicien, soutenu par des résidents du Glebe, se montrait inflexible, et cherchait l'appui des autres conseillers.

«Tempête médiatique»

La croisade de Jim Watson a soulevé l'ire de beaucoup de monde. Les stations de radio ont dénoncé son attitude. Il confesse avoir dû répondre à plus de 700 appels téléphoniques mécontents et d'avoir provoqué une «tempête médiatique», au point de devoir justifier ses positions face aux caméras de America's Entertainment Tonight.

«Ça allait finir bien trop tard. Et comme n'y allait plus y avoir d'autobus, les gens n'allaient plus pouvoir rentrer chez eux», a réitéré le maire Watson au Ottawa Citizen, en décembre dernier. 

La même semaine, le maire a aussi publié sur son compte Twitter la photo d'une caricature de journal datant de quelque 25 ans. Le dessin se moque gentiment de l'appréciation du jeune Watson pour la musique, qui chante du Bobby Goldsboro sous le regard consterné de musiciens plus pouilleux. «Je dois l'une de mes premières caricatures à Guns 'N' Roses», avait gazouillé l'échevin.

La question qui tue

Une seule et même question tarabuste tout détenteur d'un billet pour un concet des Guns. Cette question - «Avec combien d'heures de retard débutera le show ?» - suscite son lot de blagues depuis que le monde est monde, et qu'Axl Rose est Axl Rose. En terme de ponctualité, le chanteur jouit en effet de la plus horrible des réputations. Mais son attitude de «mauvais garçon » serait semble-t-il chose du passé, puisque, de toute la tournée, les Guns ne se sont présentés sur scène en retard qu'à quelques occasion, et d'une dizaine de minutes tout au plus. Axl Rose, à 55 ans, a fini par s'assagir.

Arsenal colossal pour Guns 'N' Roses

Maud Cucchi, Le Droit

Depuis jeudi, la place TD transforme son stade... (Etienne Ranger, Le Droit) - image 5.0

Agrandir

Depuis jeudi, la place TD transforme son stade de football en scène de concert monumentale pour accueillir tout l'arsenal scénographique de Guns'N Roses.

Etienne Ranger, Le Droit

Des ouvriers affairés, des kilomètres d'échafaudages et de pièces à assembler...Depuis jeudi, la place TD transforme son stade de football en scène de concert monumentale pour accueillir tout l'arsenal scénographique de Guns'N Roses. Écrans géants, effets pyrotechniques et système sonore dernier cri : tout doit être prêt pour la grand messe du rock prévue à 20 h tapantes, lundi.

«Cette fois, Axl Rose sera à l'heure!» s'avance Ken Craig, vice président à Ottawa de Live Nation, la multinationale qui règne en maître sur l'organisation des concerts. Il se souvient d'une prestation du groupe retardée jusqu'à...minuit et demie ! «Aussi surprenant que cela puisse paraître, Axl Rose arrive désormais bien en avance les soirs de spectacles», confie-t-il.

La prestation rodée au quart de tour s'allonge sur trois généreuses heures. Elle devra de toute façon finir à 23 h, selon le couvre-feu en vigueur à Ottawa. «Et nous nous y tiendrons !», promet l'organisateur, qui mise beaucoup sur la nouvelle acoustique du stade - «bien contenue» - pour ne pas trop déchaîner les plaintes des riverains du Glebe.  

En faisant tourner des milliers d'artistes vedettes dans le monde entier, Live Nation a développé un système de représentations bien huilé. Pour la seule tournée nord-américaine de Guns 'N' Roses, amorcée le 27 juillet après un séjour en Europe, trois gigantesques scènes sont utilisées en rotation pour assurer l'enchaînement des concerts d'un bout à l'autre du continent. Leurs dimensions reflètent la démesure du spectacle : 100 pieds de longueur pour 80 pieds de profondeur. 

Gigantisme des concerts

Ce dispositif se transporte dans 48 camions et nécessite l'embauche de 115 ouvriers recrutés dans chaque ville pour être monté. «Si l'on comptabilise l'ensemble du staff, du personnel médical aux agents de la billetterie, pas moins de 1100 personnes sont requises,» précise M. Craig. 

Ce dernier, séduit par la prestation du groupe de hard californien au Centre Rogers de Toronto, l'an dernier, devant plus de 50 000 spectateurs, a tenu à le faire venir à Ottawa. «Ce fut l'un des cinq meilleurs spectacles de ma carrière,» assure l'organisateur.

31 000 spectateurs peuvent être accueillis à ce concert qui se jouera à ciel ouvert. La tournée Not In The Lifetime a battu des records de vente au Royaume-Uni, en Europe et en Israël pour l'année 2017. Des dates ont été ajoutées au calendrier nord-américain, notamment une supplémentaire à Toronto le 30 octobre. Des billets sont encore disponibles pour la prestation d'Ottawa. Les détenteurs d'une place pourront utiliser gratuitement le service de transport d'OC Transpo, trois heures avant et après le concert. 

L'ouverture des portes est prévue à 17 h mais la prestation de la première partie, Our Lady Peace, ne débutera qu'à 18h25. 

Rappelons qu'en première partie de soirée, de 16 h à 18 h, Ottawa 2017 organise un concert en plein air gratuit avec Eagle River Drum Group, Rémi Chassé et Nanette Workman entre autres. À découvrir sur l'esplanade nord du pavillon Aberdeen.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer