La moustache de Dali est intacte

Une cartomancienne de 61 ans, Pilar Abel, a... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Une cartomancienne de 61 ans, Pilar Abel, a déposé devant la justice une demande de reconnaissance de paternité, presque trente ans après la mort de Salvador Dali.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

(Madrid) Les experts judiciaires chargés des prélèvements d'ADN sur la dépouille du peintre surréaliste espagnol Salvador Dali, mort il y a 28 ans, ont constaté que ses restes embaumés étaient bien conservés à commencer par sa célèbre moustache relevée, a annoncé la fondation Dali vendredi.

«Comme vous le savez, le corps de Dali avait été embaumé, il était momifié et la moustache a été préservée, comme l'a dit le médecin légiste (Narcís) Bardalet, elle était dans sa position classique, à dix heures dix», a déclaré le secrétaire général de la Fondation Dali Lluis Peñuelas Reixach vendredi lors d'une conférence de presse.

«C'était un moment émouvant pour lui et pour nous aussi», a-t-il ajouté en évoquant cette moustache noire relevée «en croc», si caractéristique de Dali, qui aimait s'en amuser en écarquillant les yeux.

Comme pour prolonger la rocambolesque vie du peintre surréaliste espagnol, une cartomancienne de 61 ans, Pilar Abel, née comme lui à Figueras, une petite ville du nord de la Catalogne, a déposé devant la justice une demande de reconnaissance de paternité, presque trente ans après la mort de Salvador Dali.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer