MacLeod, libre de tout, même de sacrer

Tout en égrainant le chapelet au complet, Peter... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Tout en égrainant le chapelet au complet, Peter MacLeod se questionne entre autres sur la virtualisation de nos relations interpersonnelles, dans son cinquième spectacle solo.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE - Quand Peter MacLeod se sent Libre, il n'y a vraiment rien à son épreuve. Facebook, notre dépendance au téléphone intelligent, notre consommation de l'eau de source, les « sangsues de chalet », les menteurs, notre droit de « chiâler », sa vision de ce qu'est une activité de couple, le sexe : tout y passe. Le hic, c'est que l'humoriste de 48 ans se sent libre au point d'égrainer le chapelet au complet et ad nauseam pour en parler.

Cela s'avère d'autant plus dommage qu'entre deux sacres, Peter MacLeod réussit malgré tout à aborder quelques enjeux intéressants. Et à étonner, voire à émouvoir, dans les dernières minutes de sa prestation, en revenant sur l'accident d'hydravion qui a failli lui coûter la vie, en 2013, et qui lui a justement inspiré le thème de son cinquième spectacle solo. 

Or, force est de constater que l'entendre jurer à tous les deux ou trois mots n'a pas semblé gêner les quelque 800 spectateurs présents jeudi soir, pour la première des six représentations de Libre à la Maison de la culture de Gatineau. Au contraire, les gens ont allégrement « partagé » leurs éclats de rire.

Sans filtre et sans décor

On le sait, l'animateur de radio et humoriste n'a jamais eu la réputation d'avoir de filtre. L'homme est d'ailleurs le premier à reconnaître sur scène qu'il a plutôt le « gasket loose » à ce chapitre-là. 

Au cours des 90 minutes de son nouveau spectacle, il remet ainsi longuement en cause la virtualisation de nos relations.

« Déménagez samedi et attendez de voir si vous en avez, des amis ! Ils risquent plus de 'liker' vos photos que de venir vous aider ! » lance-t-il, provoquant l'hilarité dans la foule.

Dans la foulée, Peter MacLeod dénonce les « j'aime » sur Facebook (incluant ceux des plats à « partager »... en photos quand les gens mangent au restaurant) et se questionne aussi sur leur réelle valeur.

L'humoriste évolue par ailleurs dans un environnement libéré de tout décor. Pas d'artifice dans les éclairages, ni d'accessoires, donc, si ce n'est une table-fauteuil, dont il sortira à un certain moment une bière, en plus d'en offrir une autre à une spectatrice, avant de s'asseoir pour parler des travaux de construction dans les rues de Montréal.

Il évoque aussi la peur des mots et de ce qu'il appelle « l'offensage en série ». Il s'en prend ensuite aux municipalités pour expliquer la disparition... des dinosaures.

« Il n'y avait pas de mauvais dinosaures, juste des mauvais propriétaires de dinosaures », fait-il valoir, faisant allusion aux règlements visant à interdire certaines races de chiens dans la métropole. 

Il enfile en traitant également de fausse représentation, que ce soit dans les films de filles ou chez Tim Hortons. 

« On dirait qu'on n'a plus le droit de rien faire », déplorait d'entrée de jeu Peter MacLeod, dans Libre.

On peut quand même se questionner sur la nécessité de sacrer autant pour faire valoir ses points de vue en toute liberté.

Martin Vachon en première partie

C'est le comédien (vu dans Mémoires vives à la télé et dans Ma première fois au théâtre, entre autres) et humoriste Martin Vachon qui a réchauffé la salle, jeudi. 

Visiblement à l'aise, et au grand plaisir de la foule, il s'est même amusé à sortir de son texte pour relater sa récente expérience avec le bidet de la toilette intelligente de sa suite d'hôtel à Las Vegas. Le clou de son numéro a toutefois été sa description d'une relation sexuelle à la manière d'une course de chevaux. 

POUR Y ALLER :

Les 21, 22, 27, 28 et 29 juillet, 20 h

Maison de la culture de Gatineau

819-243-2525 ; salleodyssee.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer