Festival d'humour de Gatineau: près de 1800 convives à la première

Selon les organisateurs, plus de 90% des billets... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Selon les organisateurs, plus de 90% des billets pour les trois soirs de l'événement ont trouvé preneurs. Il reste encore quelques places pour les spectacles de vendredi et samedi soirs.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacques-Normand Sauvé
Le Droit

C'est jeudi qu'avait lieu la première soirée gala du Festival d'humour de Gatineau à la Place de la Cité, à proximité de la Maison de la culture.

Un peu plus de 1 800 spectateurs assis et une trentaine d'autres debout ont occupé à pleine capacité le site extérieur de cet espace urbain convivial qui, pour l'occasion, outre la scène, était entouré d'un chapelet de kiosques de bouffe de rue et de bières artisanales.

Chaque soir, trois humoristes, dont une tête d'affiche, amusent les spectateurs selon une formule de style gala. Ce fut le cas jeudi où le festival a été lancé avec, pour locomotive, l'humoriste québécois d'origine marocaine Rachid Badouri, qui connaît un succès inespéré chez nous, en France et jusqu'aux États-Unis. Eddy King, Neev et Mélanie Ghanimé se partageaient aussi la scène, jeudi.

Ce vendredi 20 h, la tête d'affiche (frisée) de la soirée sera André Sauvé avec, pour complices, Billy Tellier, Yannick de Martino et Didier Lambert. 

Le festival se terminera ce samedi, en fin de soirée, avec les prestations de Philippe Bond, Korine Côté et Jay du Temple.

On parle donc de onze humoristes en trois soirées d'humour extérieures pour cette première gatinoise qui devrait se répéter l'an prochain, puisque déjà en début de soirée, jeudi, il ne restait plus que quelques sièges de disponible pour les spectacles de vendredi et samedi.  

Le cofondateur du festival et coprésident du groupe Orkestra, Alex Van Dieren, était aux oiseaux et parlait déjà de répéter l'expérience l'an prochain sur un autre site pouvant accueillir encore plus de spectateurs, mais toujours dans les parages de la Maison de la culture, à laquelle l'événement est associé. 

« On a déjà plein d'idées folles pour 2018 (...) Je pense que les gens de Gatineau l'attendaient ce festival. »

On a même trouvé moyen de brasser une bière artisanale pour l'occasion... « La Crampée ». Un nom qui sied tout à fait à l'événement... 

Magiciens et autres amuseurs publics se sont chargés d'occuper les visiteurs sur cette place devenue une sorte de « biergarten », le temps de trois soirées festives. 

Avis aux intéressés retardataires, on conseille vivement de réserver les derniers billets disponibles par Internet, directement sur le site du festival (humourgatineau.com). Près de 90 % des billets étaient déjà vendus, jeudi. 

Ne reste plus qu'à espérer que mère Nature ait aussi le sens le l'humour pour au moins les deux prochaines soirées.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer