L'Ontario veut serrer la vis aux revendeurs de billets

Si elle est adoptée à Queen's Park l'automne... (Archives, La Presse)

Agrandir

Si elle est adoptée à Queen's Park l'automne prochain, la Loi sur la vente de billets interdira la hausse « excessive et injuste » du prix des billets à la revente, en rendant illégale la revente de billets à un prix qui dépasse de plus de 50% la valeur nominale du billet, et interdira entre autres les logiciels d'achats automatisés de billets ainsi que la vente de billets achetés à l'aide de ceux-ci.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la suite d'une consultation publique et d'un sondage auquel plus de 34 000 personnes ont répondu à travers la province l'hiver dernier, le gouvernement ontarien a annoncé lundi qu'il veut mettre un frein à la revente de billets de spectacle à des prix excessifs.

Si elle est adoptée à Queen's Park l'automne prochain, la Loi sur la vente de billets interdira la hausse « excessive et injuste » du prix des billets à la revente, en rendant illégale la revente de billets à un prix qui dépasse de plus de 50% la valeur nominale du billet, et interdira entre autres les logiciels d'achats automatisés de billets ainsi que la vente de billets achetés à l'aide de ceux-ci. Elle exigera également de la part des entreprises qui vendent des billets de spectacle qu'elles révèlent plus de renseignements à la clientèle, par exemple le nombre total de billets de l'événement qui seront mis en vente, ainsi que le nombre maximal de places. De nouvelles infractions provinciales seraient établies et les amendes en cas de violation des règles seraient accrues. 

« Des dizaines de milliers de fans nous ont dit qu'ils en avaient assez de la situation actuelle et qu'ils souhaitaient voir des changements. Ce n'est pas juste pour les fans que les billets se vendent en l'espace de quelques secondes et qu'ils apparaissent plus tard sur des sites de revente à un prix excessivement plus élevé », a indiqué par voie de communiqué le procureur général de l'Ontario et député d'Ottawa-Centre, Yasir Naqvi. 

Le projet de loi a été proposé par la députée de Kingston et les Îles, Sophie Kiwala, qui soutient que « l'irritation croissante des fans de la province a atteint son paroxysme lorsque des billets à prix normaux pour la tournée d'adieu du groupe Tragically Hip se sont épuisés en l'espace de quelques minutes » à l'été 2016.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer