Trois nouveaux prix pour les artistes de la francophonie

Une émission spéciale sera consacrée au trois lauréats,... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Une émission spéciale sera consacrée au trois lauréats, au lendemain du gala, a dévoilé la directrice générale de l'APCM, Natalie Bernardin.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bien que Radio-Canada ne diffuse pas cette année le Gala Trille Or, prévu vendredi (le contrat d'enregistrement et de télédiffusion en direct est passé aux mains d'UNIS TV), la société d'État demeure un partenaire de choix de l'Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM), qui chapeaute l'événement.

Preuve de sa solidarité et de sa volonté de valoriser les artistes franco-canadiens, le diffuseur public profitera de la toute première activité de la semaine Trille Or - le cocktail d'ouverture tenu au Centre des arts Shenkman, à 17 h, ce lundi 1er mai - pour remettre à trois artistes les tout premiers Prix Portée Radio-Canada.

Ces trophées s'inscrivent dans la droite lignée des efforts déployés depuis quatre ans par l'APCM pour faire des Trille Or un rendez-vous pancanadien, et non plus seulement franco-ontarien. Après avoir ouvert la compétition aux artistes de l'Ouest, en 2015, en leur réservant deux catégories spécifiques, le gala a encore élargi son champ d'action cette année : désormais, même les artistes du Québec et ceux de l'Acadie ont la chance de remporter un Trille Or. 

Quatre catégories « Export », élaborées spécifiquement pour les artistes et groupes francophones s'étant le plus illustrés à l'extérieur de leur région (ou de leur province), donnent un bon aperçu de la nouvelle vision pancanadienne des prix Trille Or. Ces trophées exports seront remis jeudi 4 mai, la veille du gala, lors d'une soirée réservée aux représentants de l'industrie - où seront aussi remis le Prix Bâtisseur-Paul-Demers, le Prix Hommage, et huit autres statuettes.

Et c'est justement aux finalistes des catégories « Export » que se destinent les Prix Portée Radio-Canada. Un premier trophée sera remis à l'un des artistes en lice dans la catégorie Export Acadie : Caroline Savoie, Joannie Benoit, Joey Robin Haché, Maxime McGraw et Simon Daniel. Un second trophée sera attribué à l'un des finalistes de la compétition Export Ouest : Anique Granger, Annette, Ponteix ou Shawn Jobin. Le dernier récompensera un ambassadeur ontarien, parmi Céleste Lévis LGS - Le groupe SWING, Mehdi Cayenne, Stef Paquette et Yao.

La reconnaissance n'est pas seule en jeu.

Rayonnement

Entrevues, portraits, écoute libre sur ICI Musique, diffusion multi-plateformes : chacun des trois artistes lauréats du prix bénéficiera d'une attention médiatique particulière de la part de Radio-Canada. À l'image de la visibilité et le soutien promotionnel que le diffuseur public accorde aux artistes émergents qu'il gratifie de ses prestigieux Prix Révélations. Ainsi, une émission spéciale sera consacrée aux trois lauréats, au lendemain du gala, dévoile la directrice générale de l'APCM, Natalie Bernardin.

En outre, grâce à des ententes prises avec le Festival du Voyageur au Manitoba, le Festival acadien de Caraquet et le Franco, à Ottawa, les trois lauréats des Prix Portée auront la chance de se produire en solo dans chacun de ces trois gros festivals à saveur franco-identaire. 

En coulisse, Mme Bernardin négocie depuis longtemps pour que de tels prix voient le jour. Les prix Révélations offrent depuis plusieurs années une « visibilité extraordinaire » aux musiciens, souligne-t-elle d'abord. Toutefois, « les artistes de la francophonie » hors-Québec y étaient particulièrement « peu présents. »

D'où l'envie de Mme Bernardin « de trouver de nouvelles façons de travailler » avec son partenaire radio-canadien.

Selon elle, pas de doute : « Les Prix Portée sont un peu l'équivalent des prix Révélations » pour l'Ontario et la francophonie en situation minoritaire. « Et pour la petite fille de Winnipeg [que je suis], la création des Prix Portée, c'est vraiment la chose qui me fait le plus plaisir. Si ça fait partie des choses que je laisse derrière moi, mon legs au gala... je pourrai quitter [l'APCM] avec le sourire » confie l'administratrice.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer