Gatineau deviendra Ville lecture du 6 au 13 mai

Les auteurs Guy Jean et Lise Careau ont... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Les auteurs Guy Jean et Lise Careau ont donné, lundi, un avant-goût du texte collectif qui sera écrit à relais par une trentaine d'auteurs de la région, le 6 mai, sur la passerelle du pont Alexandra.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour sa toute première édition en sol québécois, c'est à Gatineau que l'événement Ville lecture s'arrêtera, du 6 au 13 mai. Ce faisant, cette célébration des mots des auteurs d'ici (surtout) et d'ailleurs soulignera à sa manière le 150e anniversaire de la Confédération: en mettant les livres au coeur de la fête.

Une envie de pizza pour souper? Votre repas pourrait vous être livré avec une Pointe de poésie signée par Loïse Lavallée ou Guy Jean. Envie de voir des bédéistes à l'oeuvre? Ils seront cinq (Iris, Maude Robert, Yves Bourgelas, Kan-J et une invitée surprise) à se relayer pour créer une bande dessinée géante, Place du Centre, du 8 au 12 mai. Cette BD sera ensuite remise à Gatineau 2017 et fera l'objet d'une exposition itinérante.

«Le but, c'est d'atteindre les gens là où ils ne s'attendent pas nécessairement à être exposés à la littérature ou à rencontrer des auteurs», fait valoir Véronique Beauchamp, chargée de projet de Gatineau Ville lecture.

Cette dernière se réjouit que l'événement ait été sélectionné  par la Ville et s'inscrive aujourd'hui dans les festivités déclinées par Gatineau 2017. «Le livre est rarement mis de l'avant lors de festivités d'une telle ampleur, et nous sommes très heureux qu'il puisse vivre dans un contexte comme celui-là!» renchérit Mme Beauchamp. 

Faire le pont

Lors de la conférence de presse, lundi après-midi, les auteurs Martine Batanian, Lise Careau, Chantal DesRochers, Sonia Lamontagne et Guy Jean se sont prêtés au jeu d'un cadavre exquis, se relayant à l'écriture d'un poème, une strophe à la fois, en s'inspirant de la phrase écrite précédemment par leur collègue pour faire évoluer le texte.

Le 6 mai, à compter de 15 h 30, ils seront une trentaine de représentants des deux Associations d'auteurs de la région (de l'Outaouais et de l'Ontario français) à composer ainsi un texte collectif, sur la passerelle du pont Alexandra. D'autres rendront visite aux personnes âgées dans cinq résidences du coin, histoire de leur offrir leur plume pour rédiger lettres ou mots doux.

Bibliothèque et Archives Canada présentera l'exposition La censure littéraire au Québec: des lectures en ébulition. Le biérologue Mario D'Eer proposera des accords romans et bières, alors que le chef du Coqlicorne a concocté un plat à partir des goûts culinaires de Maud Graham, personnage fétiche de Chrystine Brouillet, plat qui ne sera servi que pendant l'événement.

Soirées de slam et de poésie, contes en plein air et Avenue littéraire pour les jeunes lecteurs à Buckingham seront aussi au menu.

L'ensemble de la programmation de Gatineau Ville lecture peut être consulté à: campagnepourlalecture.ca/programmation/gatineau.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer