Un JunoFest aux accents de chez-nous

Menoncle Jason... (Courtoisie)

Agrandir

Menoncle Jason

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De nombreux concerts et vitrines musicales sont organisés cette fin de semaine dans une quinzaine de lieux d'Ottawa. Tenu en parallèle à la remise des prix Juno, le JunoFest présenté par CBC Music réunit une centaine d'artistes et groupes - dont 35 sont en lice dans l'une ou l'autre des catégories du gala de dimanche (dont The Strumbellas, Holy Fuck, et le duo folk Whitehorse, assez francophile pour avoir fait paraître un minialbum en français) ainsi que plusieurs anciens lauréats.

Les Francos

Trois de ces vitrines sont destinées à faire rayonner les artistes franco-ontariens et acadiens. Elles sont présentées par le Mouvement d'implication francophone (MIFO), tout comme celle consacrée aux artistes acadiens. L'étiquette québécoise Audiogram a quant à elle invité trois artistes de son écurie, dont Damien Robitaille, vendredi.

Le 31 mars

  • Institut Canadien-Francais D'Ottawa (22 h)
  • Moonfruits, Amélie et Les Singes Bleus, Hey Wow et Mehdi Cayenne

  • Minotaure (23 h)
  • Bernhari, Jason Bajada et Damien Robitaille

  • The Lowertown Brewery (22h)
  • Joëlle St-Pierre, Antoine Lachance, Yao et Céleste Lévis

 Le 1er avril

  • Babylon (20 h)
  • DJ Unpier, Mclean, Mélanie Brulé, La Bronze et Mélissa Ouimet

  • Saint Brigid's Centre For The Arts (21h)
  • Simon Daniel, Joey Robin Haché, Menoncle Jason et George Beliveau. Lisa LeBlanc, dont l'album anglophone Why You Wanna Leave, Runaway Queen ? est en lice pour un Juno cette année, n'y participe pas. Elle sera toutefois de la partie dimanche, dans le cadre du spectacle du Cercle des auteurs, au Centre national des arts.

Les Ottaviens

Le talent local n'est pas en restecomme en témoigne - entre autres - la présence du pianiste ottavien Adam Saikaley (1er avril, 21 h, Live On Elgin), la chanteuse Her Arbour (Gabrielle Giguère) (31 mars, 21 h, Église St. Alban) ou encore la vitrine folk regroupant Kalle Mattson, Amanda Rheaume et Amanda Lowe (ainsi que la Torontoise Jenny Whiteley),  à partir de 20 h, le 31 mars, à l'Église St. Alban. 

Les amateurs de soul festif et de groove moderne ne voudront pas manquer le concert-vitrine réunissant  l'Ottavienne Rebecca Noelle et quelques formations dignes d'intérêt (dont Five Alarm Funk), au Irene's Pub, le 31 mars à partir de 22 h. Les férus de blues peuvent aller savourer MonkeyJunk le 1er avril au Rainbow Bistro (à 1 h du matin, lundi, en réalité). 

Le duo autochtone Twin Flames, qui comprend la chanteuse métis Cree d'Ottawa Chelsey June, se produira  en vitrine au Cafe Dekcuf (1er avril, 22 h)

Le contre-ténor natif d'Ottawa Daniel Taylor participe quant à lui à la vitrine des artistes en nomination dans les catégories liées à la musique classique, tenue en l'Église Unie Dominion-Chalmers, le 1er avril de 13 h 30 à 15 h 30. Son album Four Thousand Winter, concocté avec The Trinity Choir, est en lice dans la catégorie  Album Classique - performance vocale ou chorale. Le pianiste et compositeur Frédéric Lacroix et l'organiste Matthew Larkin, tous deux d'Ottawa, participent aussi à cette vitrine.

Les billets seront vendus à la porte.

Horaire complet : junoawards.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer