2017: l'année des mille planètes

Cara Delevingne et Dane DeHaan campent les personnages... (Courtoisie)

Agrandir

Cara Delevingne et Dane DeHaan campent les personnages BD Valérian et Loreline, pour le réalisateur Luc Besson.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré mon allergie aux séries à sketches humoristiques, j'ai été complètement séduit par la première saison de Like-Moi ! 

J'ai donc étrangement hâte de replonger, dès le 9 janvier, dans le ton décalé des sketches de Marc Brunet qui explorent l'absurdité existentielle de trentenaires en mal d'amour.

La gang de Like-moi! est de retour, en... (Courtoisie) - image 3.0

Agrandir

La gang de Like-moi! est de retour, en chair et en textos.

Courtoisie

Télé-Québec promet de nouveaux personnages, mais j'ai particulièrement hâte de retrouver Gaby Gravel, la sympathique tarte qu'incarne Florence Longpré, et ses capsules beauté. Quel personnage ! Et quelle comédienne renversante ! Vite, quelqu'un, offrez-lui une websérie à son nom, un scénario de film et l'animation des 10 prochains gala Les Olivier...

Dévoreur de téléséries que je suis, j'attends impatiemment la deuxième saison de Westworld, mettant en vedette Anthony Hopkins.

Des androïdes au pays des cowboys, dira-t-on, en résumé. L'action, située dans un futur plausiblement proche, se déroule dans un parc d'attractions thématique que de riches clients en mal de sensations fortes peuvent mettre à feu et à sang.

Un petit bogue survient, et tout se met à déraper lentement. La série jongle avec les grands concepts philosophiques de la SF (on pense aux moutons électriques de Philip K. Dick, à l'origine de Blade Runner).

C'est, surtout, de la haute-voltige narrative, imbriquant une énigme centrale, un récit labyrinthique et des boucles itératives (l'histoire des personnages se répète, mais avec de légers décalages). Les comédiens incarnant les androïdes doivent jongler avec trois niveaux de jeu, selon l'état de conscience/d'analyse/d'émotivité que leur autorise leur programme informatique, en fonction du moment. Bref, une sorte de Parc Jurassique pour néocortex, plutôt que pour cerveaux reptiliens. La série ne sera renouvelée qu'en 2018. On patientera en revisionnant la première saison, qui s'amorce en français le 10 janvier, à Super Écran.

Théâtre

On adore les insolences décalées de Fabien Cloutier, frangin à la mémoire courte des Beaux Malaises et trublion des émissions Esprit Critique et Paparagilles.

L'homme de théâtre (Scotstown et Cranbourne) et auteur (Trouve-toi une vie) se lance dans le stand-up comique, avec Assume, spectacle qu'il présentera au Théâtre du Casino du Lac-Leamy le 25 mars. Il promet d'y pourfendre la bêtise, et  les fabricants d'opinions de tout acabit. On sera tout ouïe.

On est curieux de découvrir l'énigmatique Projet D, du jeune mais talentueux collectif Théâtre Écarlate. qui prendra l'affiche à La Nouvelle Scène du 8 au 11 mars. Leur concept réunit trois auteurs (Annie Cloutier, Antoine Côté Legault et Mishka Lavigne) « contraints » de s'inspirer d'un même décor-laboratoire pour écrire trois courtes pièces.

Cinéma

Le chef-d'oeuvre d'anticipation de Ridley Scott connaîtra une suite en 2017. La réalisation de Blade Runner 2049 a été confiée au Québécois Denis Villeneuve (Arrival). On ne verra que très peu Harrison Ford, qui reprend le rôle de Deckard ; le récit se concentrera sur Ryan Gosling et Jared Leto.

Je trépigne aussi d'impatience à l'idée de renouer avec la bibitte Gigerienne de Ridley Scott, qui signera Alien : Covenant en mai.

Que donnera l'adaptation au grand écran de la BD Valérian, qui sortira au Québec le 21 juillet ? Le réalisateur Luc Besson (Adele Blanc-Sec) travaille depuis des années sur Valérian et la cité des mille planètes, adaptation de l'oeuvre de Christin et Mézières, qui teintait déjà Le Cinquième Élément

Le nouveau de Martin Scorsese, Silence, est attendu pour février : un drame historique et religieux campé à la fin du Japon féodal. On y verra Liam Neeson en Jésuite. La bande-annonce évoque le Mission de Joffé, le Aguirre de Herzog et le Rashomon de Kurosawa. Hosanna !

Au Québec, mon radar est branché sur Pieds nus dans l'aube, adaptation du roman de Félix Leclerc. Cette chronique autobigraphique sur l'enfance et l'amitié est entre de bonnes mains: celles du réalisateur Francis Leclerc, fils de Félix, et celles de Fred Pellerin, qui coscénarise. Roy Dupuis, Claude Legault et Robert Lepage, entre autres, donneront la réplique au jeune Félix (campé par Justin Leyrolles-Bouchard) et son copain Fidor (Julien Leclerc). 

Je croise les doigts pour qu'un distributeur québécois daigne importer le film Un sac de billes, adaptation du bouleversant livre de Joseph Joffo. Il s'agit là aussi d'un récit sur l'enfance... et la fuite de deux garçons juifs dans la France occupée par l'armée hitlérienne. Patrick Bruel - qui visitera la salle Odyssée, le 18 avril, pour reprendre le répertoire de Barbara - y semble très convaincant dans le rôle du père.

Pour essuyer les larmes et faire travailler nos zygomatiques, on cherchera la compagnie de Martin Matte et Mélissa Désormeaux-Poulin, en couple dans Le trip à trois, une comédie de moeurs que réalisera Nicolas Monette (C.A.)

Plus grand que nature

L'araignée : un des deux monstres mécaniques de La... (Courtoisie) - image 7.0

Agrandir

L'araignée : un des deux monstres mécaniques de La Machine qui débarquent à Ottawa cet été.

Courtoisie

J'attends de pied ferme les gigantesques créatures mécaniques de la firme La Machine, qui déambuleront dans les rues de la capitale, dans le cadre d'Ottawa 2017.

Du théâtre à ciel ouvert, avec des créatures mi-Godzilla, mi-Transformers, crachant feu, pluie et fumée sur les badauds ébahis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer