Un autre Félix pour la Maison de la culture

Sébastien Diaz a animé le Premier Gala de... (La Presse)

Agrandir

Sébastien Diaz a animé le Premier Gala de l'ADISQ au Metropolis, jeudi soir.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Maison de la culture de Gatineau a récolté un des deux trophées pour lesquels elle était en lice jeudi, soit celui de Diffuseur de l'année, lors du Premier Gala de l'ADISQ. Il s'agissait d'une deuxième prise dans cette catégorie, pour la MCG, après avoir raflé une première statuette en 2005.

« Je flotte ! » a lancé Julie Carrière, qui était présente à Montréal au côté du nouveau directeur général de la MCG, Steve Fournier, et d'une « grande partie de l'équipe », pour recevoir ce sixième Félix.

« Cette récompense couronne entre autres tous les efforts mis de l'avant pour créer notre nouvelle série en formule cabaret et le virage que nous avons pris avec Gatineau prend la scène, déplacé en été dans le cadre de Côté jardin, pour donner plus de visibilité à la relève », a souligné Mme Carrière, qui a officiellement passé le flambeau à Steve Fournier un peu plus tôt cette année.

A-t-elle l'impression que ce Félix couronne aussi ses 15 ans à la barre de la Maison de la culture ? « Peut-être... Je me suis beaucoup impliquée dans le milieu, pendant ces 15 ans, et j'ai tissé des beaux liens avec l'industrie », a répondu la nouvelle retraitée, « vraiment contente »

Le Félix de la salle de spectacles, l'autre catégorie dans laquelle la salle Odyssée de la MCG était finaliste, a quant à lui été remis au Théâtre du Vieux-Terrebonne. 

21 Félix

Présenté quelques jours avant le Gala, qui sera diffusé dimanche, le Premier Gala a permis de remettre 21 Félix, au cours d'une cérémonie animée par Sébastien Diaz.

Coeur de pirate a remporté le prix de l'album anglophone de l'année avec Roses, tandis qu'Ingrid St-Pierre a été récompensée dans la catégorie du meilleur album adulte contemporain avec Tokyo. Bernard Adamus (Sorel Soviet So What), Renée Martel et Patrick Norman (Nous), Koriass (Love Suprême) et Brigitte Boisjoli (Patsy Cline) l'ont également emporté, respectivement dans les catégories de l'album alternatif, country, hip-hop et réinterprétation.

Avec Ultramarr, Fred Fortin a été désigné Choix de la critique de cette année. François Pérusse est pour sa part reparti avec deux Félix, soit celui de l'album de l'année - meilleur vendeur et de l'album ou DVD de l'année - Humour.

Safia Nolin a obtenu le prix de la vidéo de l'année avec sa chanson Noël partout, tandis que le groupe Half Moon Run est devenu l'artiste québécois de l'année s'étant le plus illustré hors Québec.

Patrick Watson et le duo Les Morissette (Louis Morissette et Véronique Cloutier) ont gagné les prix dans les catégories des spectacles l'année, respectivement dans les sous-catégories anglophone et humour.

Par ailleurs, plusieurs Félix ont également été remis en fin d'après-midi au cours du Gala de l'industrie, animé par Claudine Prévost.

On y a notamment couronné Jean Leloup en tant que metteur en scène de l'année pour son spectacle Jean Leloup Solo - Le fantôme de Paradis City, tandis que Fred Pellerin a été nommé scripteur de spectacle de l'année pour Plus tard qu'on pense. Le Belge Stromae a pour sa part reçu le Félix de l'artiste de la francophonie s'étant le plus illustré au Québec.

Le Gala

Louis-José Houde animera dimanche le Gala de l'ADISQ, qui sera diffusé à compter de 19 h 30 à Radio-Canada. On y remettra notamment les Félix de l'interprète masculin et féminin de l'année, ainsi que celui de la chanson de l'année.

Avec La Presse canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer