Joyeux mélange des genres à La Nouvelle Scène

  • Lancement de programmation à La Nouvelle Scène. (Etienne Ranger, LeDroit)

    Plein écran

    Lancement de programmation à La Nouvelle Scène.

    Etienne Ranger, LeDroit

  • 1 / 8
  • Lancement de programmation à La Nouvelle Scène. (Etienne Ranger, LeDroit)

    Plein écran

    Lancement de programmation à La Nouvelle Scène.

    Etienne Ranger, LeDroit

  • 2 / 8
  • Lancement de programmation à La Nouvelle Scène. (Etienne Ranger, LeDroit)

    Plein écran

    Lancement de programmation à La Nouvelle Scène.

    Etienne Ranger, LeDroit

  • 3 / 8
  • Lancement de programmation à La Nouvelle Scène. (Etienne Ranger, LeDroit)

    Plein écran

    Lancement de programmation à La Nouvelle Scène.

    Etienne Ranger, LeDroit

  • 4 / 8
  • Lancement de programmation à La Nouvelle Scène. (Etienne Ranger, LeDroit)

    Plein écran

    Lancement de programmation à La Nouvelle Scène.

    Etienne Ranger, LeDroit

  • 5 / 8
  • Lancement de programmation à La Nouvelle Scène. (Etienne Ranger, LeDroit)

    Plein écran

    Lancement de programmation à La Nouvelle Scène.

    Etienne Ranger, LeDroit

  • 6 / 8
  • La nouvelle directrice générale et artistique de La Nouvelle Scène, Anne-Marie White (Etienne Ranger, LeDroit)

    Plein écran

    La nouvelle directrice générale et artistique de La Nouvelle Scène, Anne-Marie White

    Etienne Ranger, LeDroit

  • 7 / 8
  • Lancement de programmation à La Nouvelle Scène. (Etienne Ranger, LeDroit)

    Plein écran

    Lancement de programmation à La Nouvelle Scène.

    Etienne Ranger, LeDroit

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Danseurs et projections vidéos se sont entremêlés, jeudi soir dans le grand studio de La Nouvelle Scène (LNS), à l'occasion de la « grande soirée d'ouverture historique » du centre de diffusion des arts de la scène. Les invités ont pu apprécier trois courtes chorégraphies nouvellement signées par Jeffrey Hall, Lana Morton et Katia Gagné, tandis que l'ex-beatmaker de Radio Radio, Arthur Comeau, animait un DJ set au Bistro de LNS.

Une soirée « à l'image de la nouvelle programmation », qui indique de manière on ne peut plus claire que ses planches de LNS deviennent un grand lit où pourront s'étreindre, jusqu'à s'emmêler les pinceaux, toutes ces disciplines de la scène qui pendant longtemps ne firent qu'y cohabiter. 

 « On va vraiment être surpris ! » fait valoir la nouvelle directrice générale et artistique de La Nouvelle Scène, Anne-Marie White. De nos jours, on parle d'arts vivants... et le théâtre n'hésite plus à explorer le corps en mouvement, rappelle Mme White, et LNS est au diapason. On y verra défiler de multiples spectacles-concepts mêlant allégrement les genres, en plus d'accueillir de la danse - « pour la toute première fois » -, avec Parlons d'eux (26-28 janvier), de la danseuse-chorégraphe d'Ottawa Caroline Barrière.

 Ainsi parlait... prendra l'affiche les 14 et 15 octobre. Il s'agit d'une ambitieuse production mariant les visions du chorégraphe Frédérick Gravel et du dramaturge Étienne Lepage, deux coqueluches montréalaises à la réputation iconoclaste. Une co-création dans laquelle Nietzsche fera écho à Hendrix, qui « fait franchement tripper » Anne-Marie White. 

Le 21 octobre, Soucy viendra offrir La peur de l'autre, qui repousse les frontières du rock, du théâtre et de la danse ; un spectacle entre chien et loup, où la métamorphose et l'ironie sont à l'honneur, prévient la plaquette. 

Le Théâtre Le Clou, de Montréal, présentera du théâtre musical, Le chant du Koï (5 mars). Même Vox Théâtre, avec ses spectacles pour enfants, se prête à ce jeu de mélanges expérimentaux : la compagnie résidente propose notamment Et voilà encore un beau dimanche de passé ! (5 novembre) : « Juste à entendre le terme 'marionnettes réfractaires', je veux absolument voir ça », souligne Anne-Marie White. Vox prépare aussi Mots de jeux (14 et 15 mai), du théâtre « sonore » destiné aux bambins de 0 à 3 ans.

#PigeonsAffamés, du Trillium, effectuera un retour du 28 septembre au 1er octobre. Cette pièce polyphonique ponctuée de performances vocales et corporelle a énormément tourné, et revient à Ottawa couverte d'éloges. Il en va de même pour les reprises Le long de la principale, comédie funèbre de Steve Laplante et Jean Stéphane Roy (7 octobre), Un vent se lève qui éparpille, pièce de Jean-Marc Dalpé mise en scène par Geneviève Pineault (du 7 au 10 décembre), et F**king Carl (3 et 4 février), de Louis-Philippe Roy, Caroline Yergeau et Kevin Orr.

Volet Musical

Trois soirées mélangeront musique et vidéo. Court, mais jazz, le 8 octobre, alternera entre des courts métrages documentaires produits par l'ONF et des performances de Sienna Dahlen, du trio jazz René Lavoie et de Bill McBirnie. Et on pourra découvrir des courts-métrages de fiction réunis par le festival Vues d'Afrique lors de deux soirées intitulées L'Afrique poétique, où prendront le micro à Djely Tapa (25 février) et Le R 1er (15 avril). 

 La soirée Premier album réunira les univers pourtant très distincts de Mélissa Oumet, Samito et Cy. La soirée Album naissant fera de même avec trois artistes émergents. Yao et Queen Ka se livreront à une rencontre inédite le 27 mai. 

Pour la « nouvelle » Nouvelle Scène, « reconnaître les artistes d'ici » demeure « une priorité », lance Mme White en insistant sur « l'importance de dire notre attachement à la région, de marquer notre enracinement. »

Lors des rencontres mensuelles Micro ouvert, consacrée à promouvoir le talent local ou émergent, se téléscoperont musiciens, slammeurs et poètes. Ainsi, on appariera Francis Faubert et Marjolaine Beauchamp (le 15 octobre), McLean et Gabriel Robichaud (19 novembre), Geneviève RB & Alain Barbeau et Antoine Côté Legault (1er avril) puis Janie Renée et Sonia Lamontagne (20 mai).  

Parlant de la « Bibitte Poétique » qu'est M. Côté Legault : le jeune homme prend de plus en plus de place à LNS. Son nom est à l'affiche, à côté de celui du metteur en scène Dylon Orr, de Le gars qui voulait se faire Phénix (du 2 au 5 novembre), du théâtre qui emprunte au conte, produit par le Trillium.

M. Côté Legault est aussi partie prenante du collectif qui compose le jeune Théâtre Rouge Écarlate. Ensemble, ils signeront leur première création, le Projet D, (du 8 au 11 mars). Un « projet plein de folie, [dans lequel] trois auteurs doivent expérimenter à partir d'un même décor », s'enthousiasme Mme White. « Pour moi, c'est une adhésion les yeux fermés », poursuit-elle en passant en revue ces créateurs qui « n'ont pas peur d'aller dans l'irréel et de faire voyager le public » : Lisa L'heureux, Mishka Lavigne et Annie Cloutier à la plume, et John Doucet à la scénographie. 

« Je souhaite à La Nouvelle Scène beaucoup de folie, et [aux quatre compagnies résidentes] d'aller, en toute liberté, dans un imaginaire le plus diversifié et le plus intense possible », lance en souriant Mme White. 

Double fonction

Elle est la toute première personne à cumuler la double fonction de directrice, l'espace n'ayant jusqu'ici connu que des « D.G», mais jamais de « D.A». Chaque compagnie résidente - Vox, La Vieille 17, le Trillium et la Catapulte -  est toutefois responsable in fine de sa propre direction artistique, atténue Mme White, qui n'estime jouer qu'un rôle de coordonnatrice, seulement responsable de la « valeur ajoutée ».

LNS repoussera un peu plus loin le concept d'En direct de..., de Julien Morissette. Ses complices et lui reprendront cette série de « radio-fiction » mêlant vraies entrevues et nouvelles loufoques sur fond d'actualité outaouaise. Quatre destinations sont au programme, en commençant par L'île-Aux-Allumette (22 septembre). Suivront Grand-Remous (13 septembre), Notre-Dame-du-Laus (23 novembre) et La Nation (en deux temps, le 26 janvier et le 7 mars 2017). 

En deuxième partie de ces soirées, le directeur du marketing de LNS, François Demers, interviewera certains des artistes qui se produiront ultérieurement dans l'une ou l'autre salle.

La Ligue nationale d'improvisation se livrera à quelques matches du 6 au 8 avril. Le 25 mars, Céleste Lévis montera sur scène en même temps que les prochains lauréats de Rond Point, tandis que Mehdi Cayenne épaulera les finalistes des Prix Trille Or dans la catégorie auteur-compositeur, le 2 mai. 

À ces représentations se grefferont d'autres événements, considérés « hors programmation », en collaboration avec le Chamberfest, Danse Canada ou le Festival de jazz d'ottawa, entre autres.

«On démocratise notre Nouvelle Scène»

La Nouvelle Scène (LNS) a profité du dévoilement de sa nouvelle saison, jeudi soir (voir autre texte), pour préciser sa nouvelle identité visuelle et la refonte de son site Internet, et procéder à quelques annonces liées à la campagne de financement destinée à couvrir les coûts de sa reconstruction.

Le nom complet de l'institution ottavienne vouée à la diffusion des arts vivants est désormais «La Nouvelle Scène Gilles Desjardins», en gage d'appréciation pour le don de 1 million $ que l'homme d'affaire a fait en octobre dernier, dans le cadre de la campagne de financement visant à récolter 3,5 millions $ pour soutenir la phase 1 des travaux, quant à elle évaluée à 10,4 millions $.

La firme comptable Marcil Lavallée a apporté un coup de pouce supplémentaire de 200 000 $, ce qui permet à l'entreprise de laisser son nom et son logo sur le bistro et la terrasse du centre de diffusion, a dévoilé jeudi la directrice générale de LNS, Anne-marie White.

On a en outre procédé au vernissage d'une collection d'oeuvres d'art disséminées dans l'édifice. Données par des mécènes de la région - pour un montant non dévoilé - ces oeuvres seront mises en vente. L'argent ainsi récolté sera injecté dans les coffres de la présente campagne.

«Généreux» forfaits

Par ailleurs, la direction de LNS a voulu «remercier la communauté» de son soutien moral et financier durant les travaux. 

Le centre de diffusion des arts vivants a donc instauré une nouvelle tarification visant à «encourager la prise de risque», pousuit-elle, bien consciente que les spectacles hybrides qu'elle propose cette année peuvent éventuellement dérouter le public.

« Il y a eu un gros investissement de la part de la communauté, [donc] nous avons voulu être généreux. On démocratise notre Nouvelle Scène! » s'exclame Anne-Marie White, réjouie, en ajoutant «À quoi bon avoir un théâtre s'il n'est pas [financièrement] accessible ?», avant de détailler les deux forfaits nouvellement créés. 

Le premier, baptisé «La nouvelle carte», au coût de 25$, permet ensuite d'économiser 30% du prix des futurs billets achetés durant la saison. Le second, la Nouvelle carte Or, quoique nettement plus dispendieuse - 250 $ - constitue un laisser-passer permanent pour tous les spectacles de la saison, ce qui représente une valeur réelle de 760$. 

Pour encourager les familles à sortir, LNS s'impose d'offrir l'entrée gratuité à tous les enfants de moins de douze ans - tant qu'ils sont accompagnés d'un adulte ayant payé son entrée. «Et j'aimerai éventuellement pouvoir proposer un service de garde » dans l'édifice, afin d'encourager les jeunes couples qui doivent parfois rester à la maison, faute de gardienne disponible.

En outre, «on est en train de mettre en place une initiative de mévénat pour donner accès aux familles à faibles revenus. Ça s'en vient très bientôt», promet la directrice.

«En tant que directrice, je peux enfin agir sur ce que je voulais depuis longtemps, en tant que créatrice et praticienne, sans avoir le pouvoir de le faire», conclut-elle.

Bref, tout pour décloisonner non seulement les arts de la scène, mais aussi ses publics...

La programmation

Septembre

La grande soirée d'ouverture historique - 15 septembre 

En direct de... l'Île-aux-Allumettes - 22 septembre 

#PigeonsAffamés - 28 septembre au 1er octobre

Octobre

Le Long de la Principale - 7 octobre

Court, mais jazz : Sienna Dahlen - 8 octobre 

En direct de... Grand-Remous - 13 octobre 

Ainsi parlait ... - 14 et 15 octobre

Micro ouvert animé par... Francis Faubert et Marjolaine Beauchamp - 15 octobre

Soucy : La peur de l'autre - 21 octobre

Novembre

Le gars qui voulait se faire phénix - 2 au 5 novembre

Et voilà encore un beau dimanche de passé ! - 5 novembre 

Micro ouvert animé par... McLean et Gabriel Robichaud - 19 novembre 

En direct de... Notre-Dame-du-Laus - 23 novembre

Court, mais jazz : Le Trio Jazz René Lavoie avec Bill McBirnie - 25 novembre

Décembre

Album naissant : ILAM, Simon Daniel, Marie Claire - 3 décembre 

Un vent se lève qui s'éparpille - 7 au 10 décembre

Toutou- 10, 28 et 29 décembre

Janvier

Parlons d'Eux - 26 au 28 janvier

En direct de... La Nation (1) - 26 janvier

Février

F**king Carl - 3 et 4 février

Premier album : Mélissa Ouimet, Samito, Cy - 17 février 

L'Afrique poétique : Djely Tapa - 25 février

Mars

Le chant du koï - 5 mars

En direct de... La Nation (2) - 7 mars 

Projet D - 8 au 11 mars

Rond Point : Céleste Lévis - 25 mars

Avril

Micro ouvert animé par... Geneviève RB & Alain Barbeau et Antoine Côté-Legault - 1er avril

Ligne Nationale d'Improvisation (LNI) - 6 au 8 avril 

L'Afrique poétique : «Le R 1er» - 15 avril

Mai

Cercle des créateurs : Mehdi Cayenne - 2 mai

Mots de jeux - 14 et 15 mai

Micro ouvert animé par... Janie Renée et Sonia Lamontagne - 20 mai 

Rencontre inédite : YAO et Queen KA - 27 mai

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer