Les Pays-Bas préparent un combat céleste aux Grands Feux

Le directeur artistique de la compagnie hollandaise Royal... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le directeur artistique de la compagnie hollandaise Royal Fireworks, Jozef Cohen

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jozef Cohen, le directeur artistique de la compagnie hollandaise Royal Fireworks, qui prendra possession du ciel gatinois mercredi soir, dans le cadre des Grands Feux du Casino du Lac-Leamy, n'est pas venu des Pays-Bas pour regarder une autre équipe s'emparer du trophée Zeus.

S'il est «honoré d'avoir été invité», sa jeune équipe et lui-même sont «venus pour le plaisir, oui, mais aussi pour gagner la compétition», assure-t-il, l'air pas particulièrement impressionné par ce qu'il a observé samedi soir, lorsque l'équipe chinoise, Jeeton, a lancé les premières fusées au-dessus des eaux. 

Le design pyrotechnique qu'a préparé Royal Fireworks est «tout à fait spécial», et met l'accent sur «l'utilisation de beaucoup de couleurs différentes». Le spectacle illustrera le combat que livrent les Cieux, représentés par ses lumières angéliques, contre les puissances de l'ombre, symbolisées par la nuit qui se sera abattue sur le lac Leamy.

Ce combat aux proportions épiques ne pouvait pas se contenter de musique pop, explique M. Cohen, qui laisse à d'autres le loisir d'émouvoir les foules à grands coups de chansons populaires. Et notamment à Jeeton, qui a copieusement immergé ses images pyrotechniques de succès radiophoniques à la mode.

Le War of the Heavens présenté en grande première par les Pays-Bas fera plutôt appel aux plus grands noms de la musique orchestrale contemporaine: ces Audiomachine, X-Ray Dog et autres Two Steps From Hell, qui figurent au générique de multiples mégaproductions hollywoodiennes et de nombreux jeux vidéo de premier plan.

«On voulait une trame sonore capable de capter toute l'attention du public pendant 25 minutes... C'est long, 25 minutes à rester assis, passif. Mais cette musique, j'espère, aide les gens à demeurer très focalisés», sourit M. Cohen. 

C'est la toute première fois que les Pays-Bas participent à cette compétition internationale. La firme, qui a vu le jour en 2008, s'est d'abord illustrée dans l'importation de feux d'artifice. La passion de Jozef Cohen pour les pétards et les fusées remonte à sa tendre enfance, suggère-t-il. Son nom trône d'ailleurs en caractères chinois sur le logo de l'entreprise.

Royal Fireworks n'a peut-être pas la longue expérience de certains concurrents - notamment l'Australie, qui prendra les choses en main mercredi 17 août -  mais cela n'a pas empêché les Hollandais de présenter des spectacles explosifs en Chine, à Dubaï et même aux Philippines, où ils ont remporté, en 2015, une compétition internationale. 

«Les Pays-Bas n'ont peut-être pas une aussi longue tradition que d'autres firmes, mais toutes les équipes sont venues pour gagner. Ils [les pays] s'ambitionnent tous plus les uns que les autres», assure le directeur technique des Grands Feux, Alain Bouthillier, amusé par ces petites rivalités naturelles. «La famille Foti [à la tête de l'équipe australienne], c'est presque une dynastie dans le domaine. Ils ont pratiquement 200 ans d'histoire», précise-t-il en aparté.  

Mais la Hollande, avec les 2240 mises à feu (dont certaines peuvent tirer une poignée de projectiles) que compte War of the Heavens, n'a pas l'intention de laisser le champ libre à ses rivaux. Il y a deux semaines à peine, leur spectacle Journey in Time émerveillait les Vancouverois venus assister à la compétition estivale Celebration Of Light. Ils ont bien l'intention de récidiver jeudi, à Ottawa-Gatineau, sur ce «magnifique site» d'où l'on peut, face au parlement, admirer «toute l'histoire du Canada», se réjouit M. Cohen.

Pour y aller

Quand? Mercredi 10 août

Où? Musée canadien de l'histoire

Renseignements: www.feux.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer