C'est fini pour Safarir

Deux anciens numéros de Safarir... (Facebook)

Agrandir

Deux anciens numéros de Safarir

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le magazine Safarir a annoncé lundi qu'il cessait toutes ses activités, affirmant que la rentabilité de la publication n'était plus possible.

Fondé en 1987, le magazine Safarir s'est démarqué au Québec par ses illustrations, bandes dessinées humoristiques et parodies.

Le contexte de plus en plus difficile pour les médias imprimés fait donc une nouvelle victime.

L'équipe du magazine humoristique a indiqué lundi sur Facebook que la «grande aventure» prenait fin, évoquant la faillite de leur distributeur l'an dernier ainsi que de grands coûts d'impression jumelés à une forte baisse de leurs revenus publicitaires.

L'équipe a affirmé que d'autres options que la cessation des activités avaient été «envisagées et sérieusement étudiées, mais sans déboucher sur des solutions adéquates et concrètes». Elle a dit avoir travaillé «d'arrache-pied» au cours des deux dernières années afin de permettre à Safarir de s'épanouir, de grandir et de se renouveler.

L'équipe du magazine a tenu à remercier tous les collaborateurs qui ont mis «tout leur créativité et humour» dans les 299 numéros qui ont été publiés - le dernier remontant à l'automne 2015.

«Qui plus est, contrairement à ce que plusieurs pourraient croire, le magazine Safarir n'avait pas droit à quelconque subvention que ce soit. Aussi, la récente campagne de sociofinancement que nous avons mise en place n'a pas apporté les effets escomptés», a-t-on souligné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer