CNA Présente... sa nouvelle directrice

Heather Gibson accède au poste de productrice générale... (Courtoisie, Timothy Richard)

Agrandir

Heather Gibson accède au poste de productrice générale de CNA Présente.

Courtoisie, Timothy Richard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En pleine rénovation, le Centre national des arts (CNA) change aussi de tête directrice. Il vient de nommer Heather Gibson au poste de productrice générale de CNA Présente.

Devenir capitaine d'une telle série, c'est avoir le Canada pour terrain de jeu: la programmation met en vedette chaque année une cinquantaine d'auteurs-compositeurs-interprètes exclusivement canadiens. 

Mais qui est donc l'heureuse élue qui succède à Simone Deneau, au CNA depuis 1978?

Installée en Nouvelle-Écosse, Heather Gibson oeuvre au développement de la scène musicale depuis une quinzaine d'années. Actuelle directrice générale du Festival de jazz d'Halifax, elle y a également fondé le festival musical In the Dead of Winter, un rendez-vous de trois jours prisé des auteurs-compositeurs nord-américains.

La quadragénaire assure parallèlement la présidence d'une agence artistique, KHG Management. Plusieurs noms qu'elle représente ont déjà été programmés par CNA Présente. «J'ai vu l'impact positif que cette série a eu sur leur carrière», note la nouvelle recrue.  

Elle sait la lourde responsabilité et le travail d'une grande complexité qui lui incombent désormais au CNA: des dizaines d'artistes contemporains à sélectionner et guider sur de bons rails, des partenariats à créer, des publics à reconquérir après fermeture de la Quatrième Salle pendant plusieurs mois durant pour reconstruction... 

Rejeunir son public

La série cherche à attirer un public plus jeune au CNA. Le nouveau plan stratégique 2015-2020 préconise également de redoubler d'efforts pour aider à propulser la carrière des artistes de la relève. 

Heather Gibson compte bien mettre l'accent sur le volet émergence en confiant la Quatrième Salle à des professionnels en tout début de carrière. Elle travaillera à créer davantage de ponts entre artistes anglophones et francophones, quitte à les présenter en prestations conjointes. 

À l'instar de la tournée qu'elle a organisée pour le groupe montréalais Caracol et la chanteuse folk d'Halifax Amelia Curran.   

«Les deux industries ne se parlent pas, ces mondes ne se rencontrent pas vraiment, analyse-t-elle. Si nous considérons le CNA comme un incubateur de talents, dans une ville où le public est relativement bilingue, ces rencontres communes entre artistes anglophones et francophones pourraient y remédier.» 

Anglophone unilingue, Heather Gibson ne pense pas que son incapacité à s'exprimer en français soit un handicap pour mener à bien son nouveau mandat. «Pour l'instant, le producteur associé à la programmation francophone [Xavier Forget] dirige le volet francophone, dit-elle. Quand sera venu le temps de préparer la nouvelle saison 2017-2018, j'espère bien pouvoir communiquer en français.»

Prendre exemple sur l'OCNA

Sous la nouvelle direction, CNA Présente s'inspirera des initiatives menées par l'Orchestre du CNA, en matière de rayonnement numérique notamment: «Les concerts en streaming permettent de rejoindre des communautés qui n'y auraient pas accès autrement», dit Heather Gibson. 

Le programme éducatif de l'orchestre dans les écoles devrait également inspirer la saison 2017-2018 d'une série soucieuse d'attirer de nouveaux publics.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer