Les décideurs 2016: un grand rôle à jouer

Anne-Marie White, nouvelle directrice générale et artistique de... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Anne-Marie White, nouvelle directrice générale et artistique de La Nouvelle Scène

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après les émergents, place aux décideurs ! Tout au long de l'année, l'équipe des arts vous présentera des femmes et des hommes qui façonnent le milieu culturel, en saisissent les enjeux et en connaissent les coulisses. Pour faire suite à sa nomination officielle annoncée cette semaine, LeDroit a rencontré la nouvelle directrice générale et artistique de La Nouvelle Scène, Anne-Marie White.

L'annonce est tombée plus tôt que prévu: mardi, Anne-Marie White a été nommée directrice générale et artistique de La Nouvelle Scène, un poste fraîchement créé suite à la réouverture du centre culturel, cet hiver, et qu'elle occupait «par intérim» depuis. Preuve que l'institution en pleine réorganisation cherche ses nouvelles marques dans le paysage théâtral de la région.

Pour cela, l'auteure et metteure en scène bien connue de la scène franco-ontarienne a dû céder la barre du Théâtre du Trillium qu'elle détenait depuis huit ans. Elle expose au Droit son nouveau projet de direction.

Anne-Marie White ne succède à personne, elle doit concevoir son modèle de direction à partir d'une page blanche. «Être nommée à une telle fonction relève toujours de la surprise, reconnaît-elle, même si ma carrière m'y conduisait naturellement.»

Directrice artistique adjointe et artiste en résidence du Théâtre la Catapulte dès la fin des années 1990, elle se voit offrir l'entière direction de la compagnie en 1998, mais décline cette promotion par manque d'expérience et préfère poursuivre une formation en mise en scène à l'École nationale de théâtre. Ce ne sera que partie remise: la tête du Trillium l'attend à son retour à Ottawa. «Je n'ai jamais été rebutée par la gestion, les finances, dit-elle. C'est peut-être mon côté forte en maths.»

Vision artistique

Cette passionnée enthousiaste qui ponctue ses phrases par «excellent!» s'apprête à «mettre en veilleuse» ses projets de création et d'écriture personnelle pour se consacrer pleinement à ses nouvelles fonctions.

«Est-ce la quarantaine, je ne sais pas, mais j'ai remarqué que j'ai atteint une étape dans ma vie où je suis prête à encourager la pratique d'autres artistes, à accompagner leurs démarches sans ressentir le besoin de tout faire moi-même.»

En huit années de direction au Théâtre du Trillium, Anne-Marie White s'est battue pour une approche élargie de sa discipline qui ne s'est jamais résumée à une définition exclusive. «Aujourd'hui, le théâtre n'est plus confiné à un genre, note-t-elle, comme le démontrent tous ces projets collectifs où se mêlent slam, danse...» Comme en témoigne également sa dernière création, #PigeonsAffamés, joyeuse hybridation de danse, musique, chanson et théâtre.

Dans le champ de sa nouvelle vision artistique? «Défendre l'excellence artistique et faire place à la création locale, assure-t-elle. Le talent ne manque pas dans la région, ces deux critères peuvent cohabiter.» 

Elle rêve d'un lieu inclusif et accessible, résolument contemporain, qui s'imposerait comme «la tribune en théâtre d'Ottawa». Ses ambitions s'accompagnent d'une refonte complète du fonctionnement de La Nouvelle Scène, qui renaît ainsi de ses débris après plusieurs années d'itinérance pas toujours suivies de son public.   

«En 17 ans d'histoire, nous instaurerons le premier bureau de marketing commun aux quatre compagnies fondatrices, explique la directrice. On profite également du nouveau lieu pour redevenir un diffuseur à part entière, alors qu'avant nous étions plutôt semi-diffuseur/locateur. Désormais, nous co-diffuserons toute la programmation, ce qui implique aussi le partage des recettes.» 

Le calendrier de réservation des salles fonctionne déjà à plein régime; une source de revenus non négligeable pour l'institution.     

Une dizaine d'employés y travaillent à temps plein et de nouvelles embauches se multiplieront dans les prochains mois.   

«Nous oeuvrons à créer une synergie avec le milieu, fait valoir la directrice. Beaucoup de gens, que ce soit de l'Ontario ou de Gatineau, ne connaissent pas notre existence.»

En coulisse, La Nouvelle Scène a un grand rôle à jouer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer