Des monstres d'acier débarqueront à Ottawa en 2017

L'araignée Kumo Ni et le dragon Long Ma... (Courtoisie)

Agrandir

L'araignée Kumo Ni et le dragon Long Ma en duel à Pékin.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les rues du centre-ville d'Ottawa deviendront le théâtre de duels entre deux créatures hors de l'ordinaire pendant l'été 2017.

Le dragon Long Ma et l'araignée Kumo Ni, bestioles mécaniques auxquelles la compagnie française La Machine a donné vie, débarqueront pour la première fois en Amérique du Nord pour le 150e anniversaire de la Confédération.

L'idée est venue au directeur général d'Ottawa 2017 l'an dernier, alors qu'il partait pour un voyage en Roumanie. Lors d'un arrêt à Nantes, il est tombé nez à nez avec un éléphant mécanique grandeur nature. «J'étais simplement époustouflé quand j'ai vu le calibre et la nature unique de cette production», raconte Guy Laflamme.

Il n'en fallait pas plus pour que La Machine retienne l'attention de celui qui a piloté tous les grands événements de la Commission de la capitale nationale pendant une dizaine d'années. «En fouillant dans leurs plans, j'ai vu le diagramme d'un dragon. J'ai dit: "Où est le dragon? Je ne l'ai pas vu!" On m'a répondu que cette machine-là avait été construite pour un philanthrope à Pékin, alors le maire Jim Watson est allé lui parler pendant son voyage en Chine.»

C'est donc avec un coup de pouce du maire d'Ottawa que Long Ma quittera la capitale chinoise pour s'installer temporairement dans celle du Canada à l'été prochain. Il sera rejoint depuis Nantes par l'araignée surdimensionnée Kumo Ni, choisie pour sa ressemblance avec Maman, l'arachnide qui monte la garde devant le Musée des beaux-arts du Canada.

Le scénario prévu pour les deux machines s'échelonne sur quatre à cinq jours. Nuit et jour, sans arrêt, Long Ma et Kumo Ni déambuleront dans les rues du centre-ville sur fond d'effets spéciaux. Le spectacle sera accompagné de la trame sonore créée par le directeur musical de La Machine, interprétée par «presque un orchestre symphonique» composé de musiciens locaux qui suivront le cortège sur des machines semblables aux tripodes du roman maintes fois adapté La Guerre des mondes.

Les dates précises de l'événement seront dévoilées bientôt. Quant aux lieux exacts, Guy Laflamme affirme qu'«il reste encore beaucoup de travail à faire pour confirmer la possibilité et l'accessibilité de divers sites, mais les prestations vont rester au centre-ville». 

«C'est un exemple parfait des expériences extraordinaires que nous organisons pour Ottawa 2017. C'est une expérience qui va générer une énorme visibilité internationale et qui va contribuer à faire changer la façon dont les gens voient Ottawa.»

Nouveau commanditaire

Ottawa 2017 a aussi annoncé une nouvelle alliance avec Bell, qui devient son premier partenaire. La Banque CIBC reste le commanditaire principal des festivités. La teneur exacte de l'entente avec Bell n'a pas été dévoilée. Questionné à ce sujet, Guy Laflamme a répondu que «c'est un soutien financier substantiel, qui permet d'accroître la crédibilité d'Ottawa 2017.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer