Grands feux: un «grand cru» en perspective

Trois nouveaux artificiers vont s'éclater au-dessus de la rivière des Outaouais... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois nouveaux artificiers vont s'éclater au-dessus de la rivière des Outaouais pour la première fois cet été, alors que des firmes des Pays-Bas, de la Chine et de l'Estonie feront la compétition à celle de l'Australie aux 21e Grands feux du Casino du Lac-Leamy, lancés jeudi matin.

Le samedi 6 août, la firme Jeeton, de LiuYang, en Chine, ouvrira le bal pyrotechnique avec ce qui sera sa première performance au Canada. Son spectacle WOMEN  veut rendre un hommage éclatant à l'ensemble des femmes, dans lequel la trame sonore sera composée uniquement des performances vocales d'artistes féminines, dont Nina Simone, Amy Winehouse et Whitney Houston.

Malgré l'utilisation millénaire de son thème principal, la compagnie néerlandaise Royal Fireworks promet pour sa part une soirée riche en surprises. Le mercredi 10 août, le ciel deviendra la toile de fond de War of the Heavens, qui illustrera l'affrontement perpétuel du bien et du mal, la lutte entre la lumière et l'obscurité, sur musique épique. Les quatre jeunes artificiers de la firme ont prouvé leur talent maintes fois dans des compétitions internationales en Chine, à Dubaï et aux Philippines, mais jamais encore au Canada.

Le soir du samedi 13 août, RUF EESTI, de l'Estonie, invite le public à (re)tomber en amour. True Love revisitera les étapes classiques des relations amoureuses, des doux débuts aux passages moins tendres. Et contrairement à la majorité des histoires d'amour, la firme réserve à son aventure une fin heureuse, pour le plaisir des spectateurs.

Seule récidiviste des Grands feux, la firme australienne Foti International Fireworks proposera le mercredi 17 août un voyage tout en couleurs, en sons et en émotions. L'occasion parfaite pour oublier un instant le quotidien et passer un bon moment, comme le présage le titre du spectacle, Good Time. Depuis sa mise sur pied en 1993, la firme familiale Foti a l'habitude des podiums; elle a d'ailleurs remporté le Jupiter d'argent à l'international des feux Loto-Québec, à Montréal, en 2014.

La grande finale du 20 août sera entre bonnes mains. Avec huit premiers prix mondiaux et 19 trophées prestigieux, la firme la plus récompensée au Canada, Royal Pyrotechnie, veut faire voyager le public à travers les cinq dernières décennies. À la fois festif et nostalgique, Flashback, 1960 à aujourd'hui  revisitera les moments marquants de la culture populaire, depuis la Beatlemania jusqu'à notre ère technologique.

Les 21e Grands feux en seront à leur troisième édition depuis leur déménagement au Musée canadien de l'histoire. 

«Je l'avoue un peu, à ma grande honte, mais j'étais sceptique par rapport au déplacement sur le nouveau site, s'est confessé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. Je crois qu'on va être là encore longtemps. Ça fait parler de nous, il y a des gens à Ottawa, partout, qui regardent les Grands feux. Vraiment, il y a un rayonnement puissant depuis ce déplacement-là. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer