Son et lumière sous terre pour Ottawa 2017

Un spectacle son et lumière sera présenté dans... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Un spectacle son et lumière sera présenté dans le tunnel qui débouchera éventuellement sur la station Lyon.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ottawa accueillera un spectacle multimédia haut en couleur, qui sera créé par la firme montréalaise de renommée internationale Moment Factory dans un tunnel en construction du futur train léger, l'an prochain.

Le maire Jim Watson, la députée Catherine McKenna... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Le maire Jim Watson, la députée Catherine McKenna et le pdg d'Ottawa 2017, Guy Laflamme, ont répondu aux questions des journalistes pour l'occasion.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

De la fin juin jusqu'à la mi-septembre 2017, les curieux pourront s'aventurer dans le tunnel qui débouchera éventuellement sur la station Lyon, au coeur du centre-ville.

Organisé par Ottawa 2017 et ses partenaires, cet événement s'inscrit dans le cadre des célébrations marquant le 150e anniversaire de la Confédération.

Le pdg d'Ottawa 2017, Guy Laflamme, a expliqué que la capitale deviendra ainsi la première ville au monde à faire une production multimédia «de cette envergure sous terre». Les organisateurs cherchent à donner une visibilité internationale accrue à la capitale et à accroître la fierté des gens à l'égard du train léger.

Le maire Jim Watson a précisé que l'événement sera gratuit. Les gens passeront une trentaine de minutes à regarder un spectacle de son et lumière et d'effets spéciaux dans ce tunnel. Moment Factory est aux commandes artistiques de ce spectacle. Selon M. Watson, le projet de train léger est le plus important à Ottawa depuis la construction du canal Rideau.

Pour le directeur de la création de Moment Factory, Sakchin Bessette, il n'est pas question de refaire Expo 67, mais de créer une nouvelle expérience enrichissante.

«Moi, je trouve ça fascinant de rentrer dans un tunnel, surtout lorsqu'il est en construction. Je trouve que c'est un univers qu'on connaît à travers l'heure de pointe et le métro traditionnel, tandis que là, on entre dans un univers qui est semi-familier. C'est un contexte avec des noirceurs, des imprévus, des surprises, de la lumière, donc je pense que ça va être vraiment fascinant. Pour nous, c'est extrêmement inspirant comme projet.»

On veut faire vivre de grandes émotions où la peur s'entremêlera avec l'humour, l'émerveillement et l'action.

«J'espère qu'on va pouvoir créer des frissons chez nos auditoires», a signalé M. Bessette.

Cette production ne retardera aucunement le projet de train léger, qui ne sera pas en marche dans la station Lyon à ce moment, a affirmé le maire Watson. La ligne de la Confédération du train léger sera mise en service en 2018.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer