Couillard quittera l'Europe pour les funérailles

Philippe Couillard, assistera aux funérailles nationales de René... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Philippe Couillard, assistera aux funérailles nationales de René Angélil, vendredi à Montréal.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, assistera aux funérailles nationales de René Angélil, vendredi à Montréal. Il interrompra la mission qui le mènera en Europe ces prochains jours pour être là.

M. Couillard s'envolera d'abord mardi soir pour Davos, en Suisse, où il participera au Forum économique mondial. Il reviendra quelques heures vendredi au Québec pour assister à la cérémonie en la mémoire de M. Angélil. Celle-ci se déroulera à la basilique Notre-Dame.

Le premier ministre repartira en soirée pour Milan, en Italie. Là-bas, il doit prendre la parole devant les membres de la Confindustria, la principale organisation italienne des entreprises manufacturières et de services.

Uniforme réglementaire

Par ailleurs, les policiers de Montréal porteront l'uniforme réglementaire lors des funérailles nationales de l'imprésario René Angélil, vendredi à la basilique Notre-Dame dans le Vieux-Montréal.

La Fraternité des policiers de Montréal a diffusé un communiqué, lundi, pour préciser que le port de l'uniforme réglementaire serait de mise pour ses membres impliqués dans le service d'ordre lié à la chapelle ardente et aux funérailles.

Le syndicat précise toutefois que ce port d'uniforme aura lieu «exclusivement pour la durée des événements».

C'est donc dire qu'on ne verra pas, cette fois, de policiers arborant le pantalon de camouflage ou tout autre accoutrement du genre pour cet événement.

Les policiers montréalais avaient été sévèrement critiqués pour avoir porté des pantalons dépareillés lors des funérailles d'État de l'ex-premier ministre Jacques Parizeau, en juin dernier. Plusieurs personnalités et observateurs avaient vu ce geste comme un manque de respect.

Le syndicat avait ajusté le tir lors des funérailles nationales de l'ex-capitaine du Canadien de Montréal, Jean Béliveau, en décembre, ses membres affectés à cet événement revêtant tous l'uniforme réglementaire.

Les policiers portent des pantalons non réglementaires depuis juillet 2014, soit plus d'un an et demi, afin de protester contre la réforme de leur régime de retraite.

Avec La Presse Candienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer