Toronto rend hommage à David Bowie

Glenn Gregory (au centre) et Tony Visconti (à... (Archives PC)

Agrandir

Glenn Gregory (au centre) et Tony Visconti (à droite) font partie du groupe Holy Holy, formé d'anciens collaborateurs de David Bowie, qui lui a rendu hommage mardi soir.

Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Une salle de concert de Toronto était remplie à capacité mardi soir pour rendre hommage à David Bowie, décédé dimanche d'un cancer.

Alors que le chanteur a créé plusieurs personnages au cours de sa longue carrière, le concert de Holy Holy, un groupe formé d'anciens collaborateurs de David Bowie, était centré sur son oeuvre musicale.

L'événement au Opera House de Toronto était déjà prévu depuis plusieurs mois, le groupe étant en tournée nord-américaine, mais les billets se sont envolés après l'annonce du décès de M. Bowie.

Mardi matin, le groupe a annoncé qu'il ajoutait une supplémentaire mercredi, en raison de la demande.

Holy Holy est formé d'anciens collaborateurs de David Bowie, dont Tony Visconti, son réalisateur de Space Oddity à Blackstar, son tout dernier album sorti deux jours avant qu'il ne s'éteigne, et Mick (Woody) Woodmansey, un ancien batteur de son groupe.

M. Visconti a ouvert la soirée en disant aux quelque 900 spectateurs que la tenue du concert avait été remise en question après l'annonce du décès surprise.

«Il n'y a pas de meilleur moyen de faire son deuil que par la musique. La musique est magique. Elle est meilleure que toutes les pilules, que n'importe quelle drogue», a-t-il déclaré, avant de laisser la place au chanteur Glenn Gregory.

Il a aussi dit que la tournée de Holy Holy avait obtenu l'approbation de David Bowie avant qu'il ne meure d'un cancer dont il n'avait pas parlé publiquement.

«Techniquement, nous ne sommes pas un groupe hommage, nous sommes les vrais musiciens», a-t-il ajouté.

Le groupe a interprété l'intégrale de l'album The Man Who Sold The World avant de se lancer dans quelques grands titres de l'époque Ziggy Stardust.

L'audience a chanté Changes en choeur avec le groupe, et s'est tue lorsque la fille de M. Visconti, la choriste Jessica Lee Morgan, a interprété Lady Stardust. La soirée s'est terminée avec Suffragette City pendant que les spectateurs lançaient des roses sur la scène.

Dehors, après le concert, les fans étaient émus d'avoir assisté à cette soirée.

«J'ai dû retenir mes larmes», a confié Philip Cotterill.

Pour d'autres, le concert a été l'occasion de faire la paix avec la soudaine disparition de leur idole.

«Bowie, c'est le gars qui a fait la trame sonore de mon adolescence, donc lorsqu'il est mort, c'est presque comme si un ami était mort», a affirmé David Seggie.

«Je connaissais Bowie depuis plus longtemps que mon mari», s'est exclamée sa femme, Lesley Finn.

Certains avaient revêtu des tenues extravagantes inspirées de la carrière de l'artiste aux multiples visages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer