Deux mois de prison ferme pour Dieudonné

Dieudonné... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Dieudonné

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bruxelles

L'humoriste français Dieudonné a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Liège à deux mois de prison ferme et 9000 euros (12 700 $) d'amende pour incitation à la haine, a-t-on appris auprès d'un des avocats de la partie civile.

Le jugement «considère que toutes les infractions reprochées à Dieudonné sont établies: à la fois l'incitation à la haine et diffusion de propos haineux mais aussi l'infraction de négationnisme», a expliqué à l'AFP Me Eric Lemmens, qui représentait les organisations juives de Belgique.

«Nous allons faire opposition puisqu'il n'a pas reçu de citation à comparaître. C'est pour cela qu'il ne s'est pas présenté à l'audience», a déclaré à l'AFP le conseil de Dieudonné Me Henri Laquay, qui souhaite que «l'affaire se plaide dans le cadre d'un (débat) contradictoire».

Il est possible en Belgique de s'opposer à une décision rendue par défaut, en l'absence de l'accusé, et l'affaire est alors renvoyée devant le juge à l'origine de la condamnation, au même niveau de juridiction. La défense doit motiver sa demande d'opposition.

Ni Dieudonné ni ses avocats n'étaient présents lors du procès à la mi-octobre, ni lors du rendu du jugement mercredi.

Dieudonné était poursuivi pour des propos tenus lors d'un spectacle en mars 2012 à Herstal, dans la région de Liège, devant un millier de spectateurs, et qui avait été enregistré par la police.

Il est également condamné à publier la décision du tribunal à ses frais dans les deux grands quotidiens francophones belges Le Soir et La Libre Belgique.

À l'issue de l'enquête, la justice avait retenu plusieurs accusations à son encontre: «incitation à la haine», «tenue de propos antisémites et discriminatoires», «diffusion d'idées à caractère raciste», «négationnisme» et «révisionnisme».

Dans un long prononcé, le juge Franklin Kuty a notamment relevé des propos racistes, haineux et stigmatisants de Dieudonné, selon l'agence de presse Belga.

Le tribunal a également retenu des propos incitatifs à la haine et à la violence à l'encontre des juifs, a ajouté Belga.

La décision «est motivée de manière extrêmement précise et détaillée», s'est félicité Me Lemmens. «Pour moi c'est un jugement plus que satisfaisant, une grande victoire», a ajouté l'avocat qui représentait également le Foyer culturel juif de Liège.

Ce type de jugement, prononcé «dans le cadre d'une expression prétendument artistique, ce qui n'est pas le cas dans notre esprit», est «rare», a-t-il ajouté.

Dieudonné M'Bala M'Bala a déjà été condamné à multiples reprises en France, à des peines de sursis et des amendes, mais n'a jamais été emprisonné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer