Recycl'art de retour en ville

Sylvie Pronovost, Jacques Charbonneau, Mélodie Coutou, Gaston Therrien... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Sylvie Pronovost, Jacques Charbonneau, Mélodie Coutou, Gaston Therrien et  Geneviève Guillemette  sont fiers du retour du Recycl'art en sol urbain.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près d'une trentaine de sculptures conçues à partir de matières recyclées et récupérées exposées en plein air, création de cinq oeuvres in situ et en direct par autant d'artistes, spectacles concept ainsi que foires d'éco-artisans et de bouquinistes, entre autres: la première édition du Recycl'art de Gatineau entend animer en images et en sons les rives du ruisseau de la Brasserie, du 4 juillet au 7 septembre prochain.

«C'est l'année de la relance officielle du Recycl'art, et en milieu urbain, en plus!» s'est réjoui l'artiste Jacques Charbonneau, qui est aussi président du conseil d'administration du Centre d'art contemporain de l'Outaouais (CACO).

De 2004 à 2011, le Festival Recycl'art a eu lieu à Montpellier, dans la Petite-Nation. Par manque de soutien financier, les organisateurs ont dû suspendre le rendez-vous annuel, tout en se faisant présent lors d'autres événements, comme la Valorifête de Gatineau. L'an dernier, l'exposition collective à la galerie Montcalm, Triptyque, représentait pour sa part la première d'une triennale dont le prochain volet aura lieu en 2017.

«Le Recycl'art de cet été, lui, s'inscrit dans notre volonté de participer au développement de la revitalisation culturelle du ruisseau de la Brasserie. Nous serons non seulement plus visibles, mais surtout plus accessibles, en ville et de retour en plein air, ce qui devrait nous permettre d'attirer aussi les gens d'Ottawa», a fait valoir M. Charbonneau, lui-même natif du secteur Hull.

La Ville de Gatineau a confirmé, en conférence de presse hier, un appui de 57000$ en subvention et services. La Commission de la capitale nationale a pour sa part accepté de prêter ses terrains longeant le ruisseau pour permettre la tenue de cette première édition en milieu urbain.

Vingt-sept artistes seront sélectionnés par jury afin de pouvoir y exposer leur oeuvre (qui devra obligatoirement être composée d'au moins 80% de matières récupérées ou recyclées et correspondre au thème de cette année: Chimère ou avatar?) pendant toute la durée du Recycl'art.

«Mais nous sommes conscients que les gens ne se déplaceront pas seulement pour venir contempler ces sculptures et installations», a soutenu Jacques Charbonneau.

QUAI DES ARTS

Ainsi, un Quai des arts donnera l'occasion à une cinquantaine d'artistes et d'éco-artisans de présenter et vendre leur production pendant les quelque 60 jours de l'événement. Le volet animation inclut également le Symposium de sculptures/installations (créées devant public du 8 au 12 juillet), en plus de foires de l'oeuvre d'art miniature, de la brocanterie, de la bouquinerie et de l'environnement (pendant les fins de semaine, du 18 juillet au 6 septembre). Des spectacles, mettant notamment en vedette les instruments inventés d'André Pappathomas, et de l'animation familiale, sous forme d'ateliers ou de chasse au trésor, sont aussi prévus au menu.

Parallèlement, la Ville avait déjà annoncé le projet d'un spectacle multimédia sur le ruisseau, qui sera présenté sur le ruisseau du 24 juillet au 2 août.

M. Charbonneau entend de son côté proposer trois oeuvres flottantes sur le cours d'eau, sous forme de maisons allumettes, pour évoquer l'histoire de sa ville natale. Les sculpteurs et éco-créateurs désireux de participer au Recycl'art et au Quai des artistes ont jusqu'au 15 mai pour soumettre leur candidature. Les artistes, bouquinistes et brocanteurs voulant obtenir une place lors des foires ont quant à eux jusqu'au 1er juin pour s'inscrire. Renseignements: www.festivaldurecyclart.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer