Poster for Tomorrow, imager l'avenir de l'égalité

Placardés en poster : Obama et son parfait brushing de ménagère. Che  Guevara... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

Maud Cucchi
Maud Cucchi
Le Droit

Placardés en poster : Obama et son parfait brushing de ménagère. Che Guevara maquillé en Marilyn. Des figures de femmes floutées, voilées, effacées. Des lettres qui disparaissent : (fe) male, (wo) men, (s) he. Entre elle et lui, des pointillés à découper, autant d'écarts à réduire, de combats à mener pour l'égalité homme femme.

En partenariat avec l'UNESCO, l'exposition Poster for Tomorrow présentée jusqu'au 16 décembre à la Galerie Montcalm de Gatineau, offre une sélection des 100 meilleures affiches réalisées autour d'un thème lié aux Droits de l'homme. Cette année, l'opération qui célèbre sa quatrième édition, a fait plancher des graphistes de tous pays sur l'égalité entre les sexes. Le résultat des propositions est éloquent.

Il y a celles qui jouent sur l'illusion d'égalité, convoquant symboles détournés et parodies esthétiques franchement assumées. Dans les couleurs flashy, le pop art a sa place ; les hommes politiques transfigurés aussi.

Il y a ces autres qui misent sur la force du minimalisme, deux traits bien tirés pour mille mots. D'autres encore, qui, la métaphore au bout du curseur, dénoncent l'excision (une tulipe suturée d'un fil rouge, un pénis recousu), l'inégalité des sexes en milieu professionnel (marches à gravir pour rejoindre son collègue masculin), comme dans les sphères politiques (symbole du pouvoir à prédominance bleue).

Toutes témoignent d'une évidence, de cette inégalité criante et persistante aux quatre coins du globe, abordée en sous-thèmes, de l'exclusion à la soumission, voire la réification même des femmes que l'on retrouve dans le travail de Dalida Karic-Hadziahmetovic (« Woman is Not an Object »), poster sélectionné parmi les 10 meilleures propositions.

Comme chaque année, le thème du concours est annoncé en janvier. À partir du 10 mars, les candidat(e)s sont invité(e) s à soumettre leurs créations. Durant la période estivale, un jury formé de 50 hommes et de 50 femmes représentant au moins 50 pays, effectue une présélection de 300 affiches.

En septembre, le résultat final est choisi par un jury plus restreint de graphistes reconnus. Les 100 affiches retenues sont exposées en simultané à travers une trentaine de villes dans le monde entier, autour du 10 décembre, afin de célébrer la journée internationale de la déclaration universelle des Droits de l'Homme.

Synthèse de la communication

Professeur à l'École multidisciplinaire de l'image (ÉMI-UQO), Valérie Yobé a fait partie des premiers jurés. Parmi les quelque 3 000 affiches qui lui sont parvenues, elle a contribué à en sélectionner le dixième. « L'affiche est une synthèse de la communication, explique-t-elle. Elle doit d'abord interpeller le passant, véhiculer un message fort qui le fera réfléchir ; l'objectif étant de conscientiser sur des thèmes qu'on prend parfois pour acquis. »

Depuis deux ans, elle organise un atelier gratuit et ouvert à tous pour accompagner celles et ceux qui souhaiteraient soumettre leurs travaux sur le site Internet du concours.

Réunions de remue-méninges, discussions autour du thème annuel et soutien numérique et technique, les participants bénéficient d'un accompagnement professionnel pendant trois semaines, afin de maximiser leurs chances de réussite. L'an dernier, deux affiches d'artistes de l'Outaouais ont été retenues pour l'exposition annuelle. Cette édition, ce sont sept candidatures de la région qui ont franchi le premier cap de sélection.

Petits compléments à l'exposition, pour célébrer la représentativité de la région au sein de ce concours international : la galerie Montcalm a ajouté les affiches produites par des graphistes locaux qui ont atteint la première présélection.

Quant aux travaux sélectionnés lors des éditions précédentes sur la liberté d'expression, l'abolition de la peine de mort, et le droit à l'éducation, ils pourront être revus grâce à une projection prévue à cet effet.

POUR Y ALLER

OÙ ? Galerie Montcalm

QUAND ? Jusqu'au 16 décembre

RENSEIGNEMENTS ? 819-595-7488

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer