La force du nombre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La caravane des États généraux sur le post-secondaire en Ontario français s'amène à Ottawa, dernier arrêt d'une tournée provinciale destinée à prendre le pouls des Franco-Ontariens, jeunes et moins jeunes, en matière d'accessibilité et de gouvernance des programmes collégiaux et universitaires de langue française.

Demain, à La Cité collégiale, les participants tenteront de décortiquer la situation complexe vécue par les francophones de l'Est ontarien, où le bilinguisme institutionnel de l'Université d'Ottawa constitue le principal obstacle à la création d'un espace universitaire de langue française sous gouvernance francophone.

Sans minimiser l'importance et l'urgence de répondre aux besoins criants des francophones du nord et du sud de la province, le plus grand potentiel pour la création d'une université de langue française se trouve ici, à Ottawa.  Une solide majorité des étudiants au post-secondaire de langue française étudient dans la capitale fédérale. Et plus de la moitié des finissants au secondaire franco-ontarien qui choisissent de poursuivre des études universitaires en français continuent de s'inscrire à l'Université d'Ottawa.

C'est ici, dans la capitale, que l'on doit ancrer le projet d'université franco-ontarienne !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer