La guigne s'acharne sur les taekwondoïstes

Alexandra Rhazouani et Elizabeth Belchamber... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Alexandra Rhazouani et Elizabeth Belchamber

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

Sur le même thème

(SAGUENAY) L'entraîneur parlait de malédiction. Trois de ses quatre athlètes reviendront à Gatineau avec des blessures importantes.

Ce n'était pas l'aventure que Luc Mercier avait envisagée pour ses jeunes taekwondoïstes aux Jeux du Québec. Il s'agissait de la première présence de l'Outaouais dans ce sport de combat.

La seule fille du groupe, Elizabeth Belchamber, a dû abandonner durant son deuxième combat dimanche après avoir remporté le premier, victime d'une blessure au pied gauche. « Une importante contusion, a expliqué le coach.

« Au moins, ce n'est pas une fracture », lui a fait remarquer le journaliste.

Une mince consolation pour la préadolescente âgée de 11 ans, qui boitait hier, au lendemain de son forfait. Son coéquipier Jacob Mercier, lui, se déplaçait en béquilles. Le garçon de 11 ans a passé une partie de la matinée à l'hôpital. Plus précisément dans le bureau d'un orthopédiste.

Lui aussi s'est blessé durant son deuxième combat au pied gauche. Le diagnostic du doc ? Surextension des ligaments. Deux semaines de repos seront nécessaires à la guérison.

« Ce n'était pas facile dimanche. Il y avait beaucoup d'émotions, de déception », a reconnu Luc Mercier.

Certains de ses élèves figuraient parmi les espoirs de médailles de l'Outaouais à ces Jeux.

C'était le cas de Jean-Sébastien Genest, qui avait toutefois subi une commotion cérébrale avant de se pointer à Saguenay. Il avait quand même décidé de se taper la route afin d'encourager ses coéquipiers. Finalement, il aura eu à les consoler.

« Ce n'est pas comme dans d'autres sports où les athlètes peuvent se reprendre dans deux ans aux Jeux », a rappelé Mercier. En taekwondo, il n'y a qu'une catégorie d'âge réservée au moins de 13 ans.

L'autre membre de l'équipe, Evan Gendron-Boudreau, avait terminé 10e samedi chez les moins de 42 kg.

À noter, le taekwondo est devenu le premier sport aux Jeux du Québec à utiliser la reprise vidéo. Les athlètes étaient aussi invités à enfiler des plastrons électroniques comme aux Jeux olympiques, une autre nouveauté dans la longue histoire de la compétition provinciale multisports.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer