Une tribune pour les futurs ingénieurs

Marcel Girard, Nicholas Fekete et Dominic Monette, de... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Marcel Girard, Nicholas Fekete et Dominic Monette, de la Faculté de génie de l'Université d'Ottawa avec leur véhicule supermillage qui sera en compétition à Detroit.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si le Salon international de l'auto d'Ottawa-Gatineau qui s'est déroulé au cours de la fin de semaine est un incontournable pour les manufacturiers, il s'est aussi avéré un site idéal pour des étudiants de la Faculté de génie de l'Université d'Ottawa pour montrer leur véhicule supermillage qu'ils utiliseront prochainement dans une compétition internationale sur l'économie de carburant, à Detroit.

Une délégation de douze représentants de l'Université d'Ottawa seront dans la ville de l'automobile à la fin avril pour participer à l'épreuve. Ce sera la troisième fois qu'ils prennent part à cette compétition internationale dont l'objectif est de faire le plus de millage possible avec la plus petite consommation d'essence et d'énergie. 

En 2016, l'équipe ottavienne avait terminé en 16e position sur 26 concurrents. Les futurs ingénieurs souhaitent gravir plusieurs échelons au classement cette année.

« L'année dernière, avec notre moteur stock, on a fait 850 milles (1368 km) au gallon. Cette année, avec le nouveau moteur ajusté à nos préférences, on espère atteindre 2000 milles (3218 km) au gallon », a expliqué Nicholas Fekete, de Gatineau.

« Toutes les composantes de notre nouveau moteur sont faites à la main, machinées dans nos laboratoires à l'Université d'Ottawa. Notre moteur stock de 9 force est remplacé avec notre nouveau moteur à une force. C'est un gros changement qui devrait grandement aider notre consommation d'essence », a continué l'étudiant en génie.

La coque du véhicule est faite de fibre de carbone. En tout, il pèse 60 kg. 

« C'est la fine pointe de la technologie. Tout doit être minimaliste, a précisé M. Fekete. Il faut éviter l'excès de matériaux ». 

Chaque gramme est d'ailleurs calculé, même au niveau de la conductrice qui fait 1,63 mètre et pèse 45,4 kg.

C'est la première fois que les étudiants ottaviens qui travaillent sur le projet de véhicule supermillage présentent le fruit de leur travail au Salon international de l'auto d'Ottawa-Gatineau. Ils ont contacté la direction de l'événement, qui leur a accordé une place dans la salle Green Zone aux côtés de quelques voitures électriques.

Le kiosque des étudiants leur a permis d'avoir une visibilité dans le but notamment, d'obtenir de l'aide financière ou matérielle pour leur projet. Ils ont aussi reçu des suggestions d'ingénieurs automobiles présents au Salon.

Chaque année, les équipes doivent modifier et améliorer leur véhicule pour pouvoir participer à la compétition. L'équipe de l'Université d'Ottawa a apporté plusieurs modifications au sien, dont un nouveau moteur à injection électronique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer