• Le Droit > 
  • Affaires 
  • > Des voleurs s'emparent d'une pièce d'or canadienne de 100 kilos à Berlin 

Des voleurs s'emparent d'une pièce d'or canadienne de 100 kilos à Berlin

La pièce «Big Maple leaf» (grande feuille d'érable)... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

La pièce «Big Maple leaf» (grande feuille d'érable) est une médaille commémorative frappée par la Monnaie royale canadienne en 2007.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

BERLIN - Des voleurs se sont introduits dans un musée de Berlin et sont repartis avec une imposante pièce d'or de 100 kilos frappée par la Monnaie royale canadienne qui vaut des millions de dollars, a annoncé la police de la capitale allemande.

Un porte-parole a expliqué que les malfaiteurs étaient apparemment entrés au musée de Bode par une fenêtre vers 3h30, lundi matin, et qu'ils s'étaient enfuis avec le «Big Maple Leaf Coin» avant l'arrivée des policiers.

Une échelle a été retrouvée à proximité.

La pièce, d'une épaisseur de trois centimètres et d'un diamètre de 53 centimètres, a une valeur nominale d'un million de dollars, mais son poids lui confère une valeur de 4,5 millions $ US (plus de 6 millions $ CAN) sur le marché.

Le musée a indiqué que la pièce avait été homologuée par le livre Guinness des records en raison de sa pureté de 999.99/1000. On retrouve un portrait de la reine Élisabeth II d'un côté et des feuilles d'érable de l'autre.

La pièce était prêtée au musée pour sa collection de monnaie depuis 2010.

Le porte-parole de la Monnaie royale canadienne, Alex Reeves, a précisé que la pièce n'appartenait pas à la société d'État et que son propriétaire était inconnu.

La Monnaie royale est toujours en possession du «Big Maple Leaf Coin» original, qui a été fabriqué il y a 10 ans lorsqu'elle a lancé sa nouvelle gamme de pièces en or.

Selon M. Reeves, lorsque la pièce originale a été dévoilée, plusieurs personnes ont exprimé le souhait d'en acheter une.

«C'est alors devenu un produit qui était fabriqué sur demande, et les clients qui versaient un acompte non remboursable s'en faisaient fabriquer une», a-t-il expliqué.

Au total, cinq pièces ont été produites et vendues de cette façon, a-t-il ajouté. Celle qui a été volée en Allemagne en fait partie.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer