Beau's ou l'art de brasser des affaires

Il s'en brasse des affaires à Vankleek Hill, dans l'Est ontarien, depuis que... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Byline Hugues TheoretPATRICK WOODBURY, LeDroit
Hugues Théorêt

Collaboration spéciale

Le Droit

Il s'en brasse des affaires à Vankleek Hill, dans l'Est ontarien, depuis que Tim Beauchesne et son fils Steve ont eu l'idée en 2004 de démarrer leur propre brasserie artisanale.

«Tout a commencé lorsque mon père et moi prenions une bière sur une terrasse et parlions de son projet de retraite. Alors on s'est dit combien ce serait fantastique de pouvoir un jour avoir notre propre brasserie. Je ne sais pas si c'est la bière qui nous a inspirés, mais l'idée était plutôt bonne», de dire Steve Beauchesne, le chef de la direction de Beau's All Natural Brewing Company. 

Deux ans plus tard, en 2006, ils posaient l'enseigne de la Brasserie Beau's devant leur commerce de Vankleek Hill, dans l'Est ontarien, et ils produisaient une première cuvée de la Lug Tread Lagered Ale, une ale à la robe dorée vieillie à froid sur une longue période comme une lager.  Une première bière qui allait devenir l'ambassadrice de cette brasserie artisanale. «Nous en avons produit 2000 litres et elle s'est bien vendue», poursuit le fils Beauchesne, qui a dû laisser son emploi et son groupe de musique rock pour se consacrer entièrement à l'entreprise familiale. 

Comme un tracteur de ferme

Le choix de l'étiquette de la Lug Tread, qui montre un tracteur de ferme, prend tout son sens lorsqu'on sait combien d'efforts la famille Beauchesne a mis dans le démarrage de leur entreprise. À l'image du tracteur, ils ont trimé dur pour creuser les sillons de la brasserie entourée de terres agricoles à Vankleek Hill. La demande pour la Lug Tread était telle, raconte Steve Beauchesne, qu'ils ont dû chercher de l'aide rapidement pour accomplir tout ce travail de moine. 

Une affaire de famille

Tim et Steve n'ont pas hésité à embaucher des membres de leur famille et des amis pour travailler à la brasserie. C'est ainsi que le frère de Steve, Philip, est responsable de la production et que sa soeur, Jennifer, s'occupe des relations avec les médias. Aujourd'hui, ils sont huit membres de la famille Beauchesne à oeuvrer pour la brasserie, qui peut se targuer d'être le plus grand producteur artisanal de bière biologique au Canada.

Se lancer en affaires avec des membres de sa famille n'est pas toujours chose facile. Dans le cas des Beauchesne, l'adaptation ne fut pas de tout repos au cours de la première année, reconnaît Steve mais, insiste-t-il, tous ont rapidement mis la main à la pâte pour assurer le succès de la l'entreprise familiale. 

Mais la Brasserie Beau's, c'est beaucoup plus qu'une histoire de famille. Le clan Beauchesne est devenu récemment une famille élargie, reconstituée pourrait-on dire, grâce à ses employés. 

Le 16 mai 2016, Steve Beauchesne convoque les 150 employés de la brasserie au cinéma ByTowne à Ottawa sans leur dire pourquoi. On peut imaginer les questions que cette convocation a suscitées chez les employés. Va-t-il nous annoncer qu'il va mettre la clé sous la porte de l'entreprise ? Allons-nous être mis à pied ? À la surprise générale, Steve leur annonce plutôt qu'il s'apprête à leur offrir d'acheter des parts de l'entreprise en vertu d'un régime d'actionnariat des salariés. Tous sont bouche-bée. Les employés n'ont pas hésité un instant à se lancer dans cette aventure et aujourd'hui  ils sont devenus de fiers propriétaires d'une entreprise qui est en pleine expansion.

Une implication locale et internationale

La Brasserie Beau's ne fait pas que brasser de la bière. Elle est aussi très présente et active dans la communauté. Elle soutient plus de 100 organismes indépendants dédiés aux arts, à la musique et au développement communautaire ainsi que des organismes de bienfaisance. «C'est important pour nous de redonner à la communauté», insiste Steve Beauchesne.

Le chef de la direction de Beau's All... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit) - image 3.0

Agrandir

Le chef de la direction de Beau's All Natural Brewing Company, Steve Beauchesne

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

On dit que Beau's est une brasserie régionale à dimension internationale. C'est d'autant plus vrai que depuis l'automne 2016, Beau's parraine un projet de brasserie artisanale au Rwanda, gérée par la Rwandaise Josephine «Fina» Uwineza, qui était au Canada l'automne dernier pour recevoir une formation pratique à la brasserie. Elle en a profité pour lancer une campagne de financement qui a permis de recueillir 110 400 $ auprès de 1138 commanditaires canadiens. Cet argent permettra de financer l'achat d'une ligne d'embouteillage pour la toute première brasserie artisanale détenue et exploitée localement par des femmes dans ce pays du continent africain. 

Steve Beauchesne est très heureux de voir la Brasserie Beau's s'impliquer dans ce projet à la fois commercial et humanitaire. «Les choses avancent, mais il reste du travail à faire. Il faut plus d'équipement. Il faut encore l'expédier et l'installer et puis, il faut former le personnel et lancer les opérations initiales», précise-t-il en gardant espoir que le projet ira de l'avant dans ce pays qui a beaucoup souffert de la guerre dans le passé.

Des noms de bières inusités

Entre-temps, la brasserie va continuer à faire couler le houblon dans les verres des amateurs de bière que l'on retrouve en 16 variétés dans les cuvées de Beau's. Outre la Lug Tread Lagered Ale, on retrouve, entre autres, la «One Ping Only», une bière aux arômes de chocolat, de raisin et de caramel, la «Return of the Mumme», une ale de type médiévale au bouquet d'épices et de végétaux et la «Strong Patrick», une version plus forte d'une red ale irlandaise. 

La Lug Tread : une bière primée

Avec autant de variétés de bières, il pourrait être difficile de choisir lorsque le temps est venu d'étancher sa soif. Mais pas pour Steve Beauchesne. «La Lug Tread est ma préférée», répond-t-il sans hésitation. Difficile de critiquer son choix puisque cette bière a remporté de prestigieux prix dont la meilleure bière régulièrement produite en Ontario, en 2015, et la première place, dans la catégorie Pale lager européenne, lors de la National Organic Craft Beer Competition.

À noter que toutes les bières de Beau's sont naturelles et certifiées biologiques. Elles sont disponibles en Ontario, au Québec et dans l'État de New York. La brasserie ouvre ses portes aux visiteurs, sept jours sur sept, de 10 h à 18 h. On peut aussi goûter à toutes les bières du moment (échantillons de deux onces) gratuitement. Mais ce n'est pas parce que c'est gratuit qu'il faut en abuser. La modération a toujours meilleur goût !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer