CartoVista: montrez l'invisible

Le président de CartoVista, Dany Bouchard... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le président de CartoVista, Dany Bouchard

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Byline Isabelle BriseboisLe Droit AffairesPATRICK WOODBURY, LeDroit
Marc Gauthier

Collaboration spéciale

Le Droit

CartoVista a passé des années à grandir, à se perfectionner, à rêver de devenir une grande parmi les grandes. Aujourd'hui, cette entreprise de géomatique de Gatineau a atteint sa maturité et rivalise avec les meilleures de sa spécialité. Elle a fini de faire ses classes, après avoir investi 2,5 millions de dollars et 20 ans en recherche et développement. Son champ d'action, désormais, c'est le monde. Rien de moins.

«Nous sommes maintenant dans la commercialisation de masse», explique fièrement le fondateur de l'entreprise, Dany Bouchard. Notre logiciel cartographique, dit-il, est le plus efficace, le plus rapide et le plus esthétique de tous. L'information devient visuelle.»

Dans la cour des grands

CartoVista a comme clients des joueurs majeurs comme Bombardier, Énergie Brookfield, Desjardins et Intact Assurance et ce n'est pas le fruit du hasard. Les cartes interactives  produites par la compagnie de l'Outaouais permettent aux entreprises de voir ce qu'elles ont accumulé comme informations au fil des ans. Grâce aux logiciels de CartoVista, Bombardier peut, par exemple, savoir combien de motomarines ont été vendues par leurs détaillants en Allemagne, la distance parcourue par le client pour acheter son bolide et où Bombardier devrait établir ses futurs points de vente.

«Nos cartes, c'est le mariage des données. Elles mettent en relations des données qui autrement n'auraient aucun lien entre elles», raconte Dany Bouchard. Le client peut ainsi voir où ses ventes sont les plus faibles, poursuit-il, où les risques sont les plus élevés pour une compagnie d'assurance, où habite la clientèle cible pour un produit.

«Aussitôt que l'on pose la question 'où?', nous pouvons y répondre », d'ajouter le président de cette entreprise qui compte une vingtaine d'employés. 

Gatineau, tête de pont vers le monde

Et c'est justement à l'étranger que CartoVista commence à se déployer. La compagnie gatinoise a des bureaux en France, des partenaires notamment au Brésil, au Mexique, en Italie et lorgne présentement les marchés espagnols et américains. De plus, elle compte offrir bientôt ses logiciels en mode libre-service, sous forme d'abonnements, pour faire gonfler ses ventes. C'est une façon de plus, souligne-t-on, pour démocratiser l'accès à l'information. La compagnie vient d'ajouter quatre personnes aux ventes et marketing pour gagner son pari. Depuis que la compagnie a pris son virage commercial, ses ventes ont bondi de 40% l'an dernier.

Du Saguenay à l'Outaouais

Le président de CartoVista, Dany Bouchard... (Etienne Ranger, Le Droit) - image 3.0

Agrandir

Le président de CartoVista, Dany Bouchard

Etienne Ranger, Le Droit

Dany Bouchard est originaire du Saguenay. Dès son arrivée en Outaouais, après ses études en géomatique, il a vu le potentiel d'affaires ici, en raison évidemment de la forte présence gouvernementale et du grand nombre d'informaticiens dans la région. Il a su conjuguer sa passion pour l'informatique et la géographie en créant sa compagnie en 1993 qui, jusqu'en avril dernier, s'appelait DBx Geomatics. 

Les contrats n'ont pas tardé : la ville de Gatineau, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, l'Institut de la statistique du Québec... Le marché public et le marché privé se partagent présentement à part égale le carnet de commandes de CartoVista. Mais Dany Bouchard compte vendre ses cartes interactives de plus en plus dans le milieu des affaires. «Les besoins sont très grands, c'est un monde stimulant et les résultats sont rapides», croit M. Bouchard.

PME de l'année 2016

L'entreprise s'est démarquée cet automne en recevant le prix Excelor de la PME de l'année, remis par la Chambre de commerce de Gatineau.

«Notre défi, c'est de continuer d'innover. D'offrir des produits aussi beaux qu'efficaces. Et on peut y parvenir avec notre équipe en place.» La tâche s'annonce exigeante car l'entreprise établie sur le boulevard St-Joseph, dans le secteur Hull, doit concurrencer des géants comme Microsoft et Google.

Et si Microsoft vous faisait un pont d'or pour votre entreprise? «Je refuserais, répond l'homme de 45 ans. Je veux voir fructifier mon investissement et développer la compagnie à ma manière.»

CartoVista a atteint l'âge adulte. Elle est prête à affronter le monde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer