Philantropie communautaire

CHRONIQUE / La Fondation communautaire d'Ottawa (FCO) vient tout juste de... (123RF/photobusy)

Agrandir

123RF/photobusy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Rhéaume

Collaboration spéciale

Le Droit

CHRONIQUE / La Fondation communautaire d'Ottawa (FCO) vient tout juste de franchir le cap historique des 100 millions de subventions distribuées à une panoplie d'organismes locaux et régionaux.

Dirigée par Marco Pagani, c'est une équipe de 15 employés à temps plein qui contribue au succès de cet organisme fondé en 1987. En plus d'avoir des liens avec d'autres bailleurs de fonds, des paliers gouvernementaux, des tables de concertation, la FCO est formée de trois groupes clés. On retrouve les récipiendaires (plus de 500 par année), les donateurs qui établissent des fonds et les conseillers professionnels (avocats, notaires, comptables, planificateurs financiers etc.), qui travaillent de concert avec la FCO pour réaliser les objectifs philanthropiques de leurs clients.

Qu'est-ce qu'une fondation communautaire ? 

C'est un outil philanthropique qui encourage et fait fructifier les investissements des donateurs habituellement au sein d'une vision à long terme.  «C'est l'alternative à la fondation privée puisque l'investisseur bénéficie de tout le plaisir de donner sans le fardeau et les coûts qui peuvent être engendrés», croit Daniel Brunette, directeur du développement et des services aux donateurs de la FCO. 

De plus, l'éventail d'organismes desservis par une fondation communautaire est très vaste et ne se limite pas à un thème. On verra, par exemple, des investissements autant au niveau social, environnemental, que pour les animaux ou les arts et les lettres.

Partenaire de votre plan philanthropique

La FCO peut se targuer d'offrir une option flexible et accessible aux donateurs de la région. Contrairement à d'autres fondations, il est possible de créer votre fonds avec 5 000$, étalés sur cinq ans. Les fonds sont ensuite mis en commun et investis de façon judicieuse afin d'obtenir le meilleur rendement possible pour ensuite être distribués dans la communauté, là où les besoins se font sentir ou pour les oeuvres de votre choix. Avis aux gens d'entreprises : il est aussi possible et facile de faire un don en actions et ainsi éviter de payer l'impôt sur les gains en capital si les titres sont cotés en bourse.

La FCO profite, entre autres, de l'expertise d'un comité des investissements pour les politiques et les stratégies de placement, ainsi que de conseillers professionnels qui gèrent les actifs. En investissant les fonds intelligemment, ceux-ci profitent d'un meilleur rendement et par la force des choses ont un plus gros impact dans la communauté. 

Un petit frère du côté québécois

Philanthropie Outaouais est un fonds régional chapeauté par la FCO depuis décembre 2015. Le principe est le même sauf que le petit frère peut profiter de l'expertise et des investissements du plus grand pour faciliter sa mise en place et assurer sa pérennité. Philanthropie Outaouais a un comité fondateur  avec comme président Charles Martineau. Philanthropie Outaouais est en voie de s'incorporer afin d'obtenir son statut d'organisme de bienfaisance.  Une histoire à suivre !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer