De la ferme aux festivals

L'entreprise Chez Lili Party Rentals célèbre son 30e anniversaire... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

L'entreprise Chez Lili Party Rentals célèbre son 30e anniversaire en 2016.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Byline Isabelle BriseboisLe Droit AffairesPATRICK WOODBURY, LeDroit
Isabelle Brisebois

Collaboration spéciale

Le Droit

« Si on l'a pas, on va vous le trouver ! » Telle est la devise qui anime depuis 30 ans Daniel Blanchard, cofondateur de Chez Lili Party Rentals, une entreprise de location située à St-Albert et dont la réputation dépasse largement les frontières de l'Est ontarien.

Tout a commencé en 1986. Son épouse Line, propriétaire d'une garderie, achète des gâteaux de mariage d'une tante bien-aimée pour ensuite les revendre à des tourtereaux. Le bouche-à-oreille fait son oeuvre, les commandes se multiplient, mais voilà que les demandes des clients se diversifient. « Pourriez-vous aussi fournir le décor ? Nappes, vaisselles et accessoires de tous genres ? »

« Je n'avais pas de stock au début, se souvient Daniel Blanchard. Et pas assez d'argent pour acheter des articles. Alors je louais ce dont j'avais besoin chez d'autres fournisseurs pour répondre aux besoins des gens. »

Fermier entrepreneur

Pas assez d'argent, car, à l'époque, il opérait également une ferme laitière de 50 vaches. « On travaillait sans arrêt, souligne-t-il. Moi avec une autre personne à la ferme, et notre couple et six employés pour l'entreprise de location. C'est l'amour du public qui nous a donné la force de continuer.  »

« Si on l'a pas, on va vous le trouver ! » Telle... (Etienne Ranger, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Etienne Ranger, Le Droit

Rapidement, Line et Daniel se sont donc constitué une fidèle clientèle, de même qu'un catalogue bien garni, assez important pour pouvoir se présenter et se distinguer dans des salons de mariage.

Des flamants roses payants

Et puis, deux ans après la fondation, il marque un grand coup. Il envahit les parterres des habitants de son coin de pays avec des pingouins et des flamants roses.

« Vous vous souvenez de ces petites bêtes plantées devant une maison pour souligner un anniversaire ou un événement spécial dans la vie de quelqu'un ? », dit-il en riant. Et bien, j'ai été le premier à en faire la location dans l'Est ontarien. Je ne compte plus les fois où je me suis levé à 3 h du matin pour les installer. C'est mon meilleur coup de marketing. »

Sans oublier les centaines de dépliants qu'il a déposés dans les boîtes aux lettres pour faire connaître ce nouveau service et tous les autres déjà inscrits au répertoire. Le téléphone ne dérougissait plus.

En 1997, un an avant la crise du verglas, il décide de vendre ses quotas, la machinerie et les vaches pour assurer l'avenir de Chez Lili Party Rentals dont le chiffre d'affaires surpassait maintenant celui de la ferme laitière.

« Le choix était évident, je m'en suis départi sans aucun pincement de coeur, se rappelle-t-il. Les banques ne voulaient pas me financer et j'avais besoin d'argent pour grossir le stock. Les demandes venaient de partout. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer