Un large territoire

L'entreprise Chez Lili Party Rentals célèbre son 30e anniversaire... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

L'entreprise Chez Lili Party Rentals célèbre son 30e anniversaire en 2016.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Byline Isabelle BriseboisLe Droit AffairesPATRICK WOODBURY, LeDroit
Isabelle Brisebois

Collaboration spéciale

Le Droit

Aujourd'hui, l'entreprise familiale réunit 70 employés et dessert également l'Outaouais, les Laurentides et aussi loin que Belleville et Montréal.

Linges de table (600 couleurs de nappe), vaisselles, meubles, planchers, scènes, tout ce que vous pouvez imaginer, ou presque, est en location. L'Ironman Mont-Tremblant, le Bluesfest, le Folkfest, le Festival de jazz d'Ottawa et le Festival franco-ontarien sont autant de réputés événements à qui Chez Lili Party Rentals loue notamment des estrades et des guérites.

Fort potentiel de croissance

« Mon fils Mathieu, 35 ans, veut prendre la relève, déclare fièrement le paternel de 59 ans. Cela dit, je ne suis pas prêt pour la retraite, j'aime trop ce que je fais. On pourrait doubler notre chiffre d'affaires, le potentiel de croissance est là, mais on devra alors gérer une plus grosse équipe. C'est un casse-tête... Si un employé s'absente, c'est moi qui prends le camion pour faire la livraison. »

M. Blanchard a donc refusé cette année d'ouvrir un bureau à Kingston, misant d'abord et avant tout sur le 150e anniversaire du Canada qui fera exploser son cahier des charges. Un deuxième entrepôt de 20 000 pieds carrés est d'ailleurs en construction, l'autre de 50 000 pieds carrés étant presque au maximum de sa capacité. Les étés sont particulièrement exigeants, en juin surtout, avec plus de 5000 activités, dont des mariages, des collations des grades et des festivals.

« Mes clients, je les ai gagnés un par un. Je ne téléphone pas, je prends toujours ma voiture, je cogne aux portes, en personne. Même encore aujourd'hui. Si un service de traiteur refuse mes services, je reviens. Je travaille 7 jours sur 7, je n'abonne jamais, et c'est pour moi la clé du succès. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer