Prescott et Russell: des terrains à développer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Geneviève Turcot

Collaboration spéciale

Le Droit

Forte de sa main d'oeuvre bilingue à 70%, la région de Prescott et Russell mise sur son positionnement pour attirer et maintenir les industries de transport. «Nous sommes près d'Ottawa, de Montréal, mais aussi à 50 minutes des États-Unis, sans oublier le Port de Montréal. Et nous sommes desservis par deux autoroutes, la 417 et la 401», énumère Carole Lavigne, qui est directrice du Bureau du développement économique et touristique de cette région agricole considérée comme l'une des plus vieilles au pays.

Au-delà de ces deux grandes industries, la région a aussi attiré des entreprises dans les secteurs de l'agroscience, de la biotechnologie, de la transformation alimentaire, sans oublier le tourisme, propulsé à l'avant-scène avec le parc Calypso, le plus important parc aquatique au Canada.

Fière de ces histoires à succès agroalimentaire, Carole Lavigne souligne que la région dispose encore de nombreux terrains pour développer le secteur industriel.

Reste que l'approvisionnement en électricité demeure un défi important pour cette région, que ce soit pour de nouvelles entreprises ou pour répondre aux besoins d'agrandissement de celles qui sont déjà établies.

Le Bureau offre un service bilingue afin d'aider les nouveaux entrepreneurs à s'établir rapidement dans cette région, tout en offrant un appui aux entreprises existantes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer