L'importance du virage numérique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacqueline Dubé

Collaboration spéciale

Le Droit

J'ai le plaisir de signer cette première chronique du CEFRIO sur l'innovation. À chaque édition, nous traiterons d'innovation dans les entreprises, particulièrement chez les PME, et de numérique qui est un vecteur direct d'innovation et de performance. Mais aussi parce que le numérique est à la base de l'action du CEFRIO, un organisme de recherche et d'innovation qui aide les entreprises et organisations à faire un meilleur usage des technologies de l'information et des communications (TIC).

Depuis plusieurs années, notre centre cherche à mieux comprendre la relation qui existe entre le numérique et l'innovation. Réalisées avec une équipe internationale de chercheurs, nos recherches ont démontré que plus une organisation utilise de façon intensive les technologies de l'information et des communications à travers l'ensemble de ses fonctions et services, plus elle sera portée à innover. Et que plus elle innove, plus elle performe.

C'est donc dire qu'un dirigeant peut améliorer la performance de son organisation en intensifiant l'utilisation des technologies numériques. Pas uniquement dans ses fonctions marketing ou finance, mais plutôt en initiant un virage numérique dans tous les services.

Car il n'y a pas un type de technologie en particulier qui amène une innovation accrue. Ce serait bien trop simple! C'est plutôt l'intensité d'utilisation des TIC dans l'ensemble des fonctions et départements d'une entreprise qui est déterminante.

Utiliser davantage le numérique n'est pas qu'une question d'investissement technologique. S'il faut investir pour se doter des actifs, outils et logiciels requis, nos recherches ont déterminé que pour être innovantes, les organisations doivent d'abord se structurer pour utiliser avec efficience et efficacité les technologies qu'elles mettent en place. Elles doivent investir en elles, adapter leurs processus pour faire un réel usage des capacités qu'apporte le numérique, acquérir de nouvelles expertises et adopter une culture organisationnelle qui favorise l'expérimentation.

Être une organisation innovante, c'est d'abord se placer dans une position qui la favorise, et cela débute tout en haut, par des dirigeants ouverts aux changements et qui ont confiance en leur capacité à innover.

Nous avons développé un outil pour aider les dirigeants d'entreprises à dresser leur diagnostic : autodiagnostic.cefrio.qc.ca. Vous pourrez évaluer votre intensité et votre capacité d'innovation par le numérique.

Changement de pratiques, adoption de technologies structurantes, culture de collaboration et compétences numériques seront au nombre des sujets que cette chronique abordera, sous la plume d'un collaborateur différent à chaque mois. Je souhaite que vous y trouviez une source d'inspiration et d'innovation!

Jacqueline Dubé est présidente‑directrice générale du CEFRIO

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer