Des affaires au coeur de la nature

Bien ancré à Chelsea, le Nordik Spa‑Nature est une entreprise florissante.... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Geneviève Turcot

Collaboration spéciale

Le Droit

Bien ancré à Chelsea, le Nordik Spa‑Nature est une entreprise florissante. L'investissement initial de 3,2 millions est passé à 35 millions de dollars. Les deux propriétaires pourraient aisément se contenter de surfer sur ce joli succès qui a fait la renommée de l'Outaouais en Amérique du Nord. Mais il n'est rien. Bien avant que le spa n'accueille son premier client en 2005, la paire avait déjà en tête un plan d'expansion solide et une vision bien précise de comment ils allaient redéfinir cette industrie, dont ils sont devenus, dix ans plus tard, les chefs de file.

La petite histoire du Nordik Spa-Nature débute en 2001 lorsque Martin Paquette s'entraîne pour compléter le marathon d'Ottawa. «J'avais entendu parler des bienfaits de l'expérience thermale, soit d'alterner le chaud et le froid», explique le président et propriétaire du Groupe Nordik. Il tente l'expérience dans un établissement des Laurentides. C'est le coup de foudre. Il veut ouvrir un spa nordique en Outaouais.

«J'étais un policier de 30 ans avec une petite compagnie de gestion de projets. J'ai décidé de m'y consacrer à 100%», poursuit celui qui à l'époque vend sa maison et retourne s'installer dans le sous-sol de ses parents pour mener à terme son idée folle. Mais avant, il doit convaincre son ami Daniel Gingras, un éducateur spécialisé qui arrondit ses fins mois en rédigeant des plans d'affaires, d'embarquer dans l'aventure.

«Pendant un mois et demi, il m'a parlé de son projet de spa sans arrêt!» raconte en riant Daniel Gingras, aujourd'hui vice-président et propriétaire du Nordik. Sous l'insistance de son grand ami, il essaie lui-aussi l'expérience thermale. Le déclic est aussi fort de son côté.

«Je crois que j'ai rédigé tout le plan d'affaires dans mon auto en revenant!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer