En bref

Les nouvelles économiques du jour, en quelques mots. (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les nouvelles économiques du jour, en quelques mots.

Un nouveau transporteur à l'aéroport de Gatineau

Les nouvelles économiques du jour, en... (Étienne Ranger, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Étienne Ranger, Archives LeDroit

L'aéroport de Gatineau vient de s'entendre avec un nouveau transporteur aérien.

La compagnie NextJet Canada, en partenariat avec Propair, qui compte une flotte de 12 avions et 35 pilotes, offrira des allers-retours quotidiens entre Gatineau, Montréal, Peterborough et Kitchener dès le 2 mai prochain.

L'aéroport de Gatineau était orphelin d'un transporteur aérien depuis le départ de Pascan, il y a près d'un an. Le président de l'aéroport, Jean Lessard, et son directeur général, Gaston Cloutier, sont d'avis que ces vols répondront aux besoins exprimés par les gens d'affaires, les fonctionnaires, les touristes et d'autres voyageurs.

«C'est une preuve de confiance que cet aéroport a un rôle à jouer pour desservir des clients, a affirmé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. [NextJet] croit qu'il y a un intérêt pour Gatineau dans leur plan d'affaires et j'espère qu'éventuellement ça va pouvoir s'élargir à d'autres villes.»

Frais de croissance: Gatineau décidera d'aller en appel ou pas le 12 avril

Récemment défaite devant la Cour supérieure du Québec dans le dossier des frais de croissance, la Ville de Gatineau n'a pas encore décidé si elle allait en appeler de la décision de la juge Chantal Chatelain qui donnait raison à l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ).

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a précisé qu'une décision serait rendue lors du conseil municipal du 12 avril prochain. Il a fait savoir qu'une «rencontre de travail» est prévue à ce sujet prochainement.

Questionné à savoir si le débat allait se faire publiquement, le maire a précisé que «la dernière étape au conseil sera publique». «Je ne sais pas si le conseil va juger bon d'en débattre de façon intense, mais on fera connaître nos raisons», a-t-il ajouté.

Les avocats de la Ville ainsi que le service des finances analysent encore la portée du jugement, ainsi que les conséquences financières de porter la cause en appel ou non.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer