• Le Droit > 
  • Affaires 
  • > Les résultats des banques dévoilés cette semaine 

Les résultats des banques dévoilés cette semaine

Les principales banques canadiennes devraient tenter de freiner leurs dépenses,... (Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse)

Agrandir

Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandra Posadzki
La Presse Canadienne
TORONTO

Les principales banques canadiennes devraient tenter de freiner leurs dépenses, alors qu'elles dévoileront cette semaine leurs résultats financiers pour le quatrième trimestre.

La Banque de Montréal et la Banque Scotia lanceront le bal, mardi, suivies par la Banque Royale et la Banque Nationale le lendemain. La CIBC et la Banque TD leur emboîteront le pas, jeudi.

Jim Shanahan, un analyste pour la firme d'investissements Edward Jones, croit que les banques ont besoin d'un catalyseur pour accroître leurs bénéfices. De plus en plus, l'accent sera mis sur les dépenses, estime-t-il.

Les analystes chercheront des signes de brèches provenant de la chute des prix du pétrole sur les prêts consentis par les banques.

Les premiers indices laissant présager des difficultés à ce niveau se sont manifestés au dernier trimestre, alors que la plupart des créanciers ont rapporté une plus grande proportion de prêts douteux - des prêts qui ne seront possiblement pas remboursés dans leur totalité - consentis à des entreprises oeuvrant dans les secteurs gazier et pétrolier.

Mais la plupart des problèmes de crédit ont semblé être gérés de manière appropriée par les banques.

Les analystes croient que ce sont plutôt les consommateurs qui seront les plus directement touchés, par exemple lorsque des travailleurs mis à pied seront incapables de rembourser leurs cartes de crédit, leurs prêts ou leurs hypothèques.

Mais ces effets pervers ne se refléteront vraisemblablement pas dans les résultats des banques qui seront dévoilés cette semaine, puisqu'il y a généralement une plus longue période entre les pertes d'emploi et les défauts de paiement.

«Nous ne croyons pas que ce sera dans ce trimestre», a écrit l'analyste de la CIBC Robert Sedran dans une note envoyée à leurs clients, prédisant plutôt que les pertes au niveau des prêts se feront sentir en 2016 et qu'elles pourraient grimper de 20% en moyenne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer