• Le Droit > 
  • Affaires 
  • > Légère baisse des mises en chantier dans la région 

Légère baisse des mises en chantier dans la région

À Ottawa, 5398 unités d'habitations ont été mises... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

À Ottawa, 5398 unités d'habitations ont été mises en chantier le mois dernier, alors que les fondations de 1971 unités ont été coulées du côté gatinois.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mama Afou
Le Droit

La tendance des mises en chantier en octobre accuse une légère baisse dans la région d'Ottawa-Gatineau, révèle le rapport publié lundi par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), une pente contraire à celle observée au pays.

À Ottawa, 5398 unités ont été mises en chantier en octobre, comparativement à 5547 en septembre. Une baisse similaire est observée sur la rive québécoise, où les mises en chantier ont chuté à 1971 unités, le mois dernier, contre 2013 unités en septembre.

«Le ralentissement de l'activité dans la région de Gatineau s'explique notamment par l'abondance de l'offre sur les marchés du neuf et de la revente», observe Geneviève Lapointe, analyste principale de marché à la SCHL pour la région de Gatineau.

À l'échelle nationale, la cadence des mises en chantier d'habitations canadiennes a bel et bien ralenti en octobre, après un mois de septembre particulièrement actif, mais ce déclin n'a pas suffi à changer la tendance à la hausse des six derniers mois.

La moyenne mobile de six mois des mises en chantier, annualisée et désaisonnalisée, a continué de grimper en octobre pour atteindre 206 089 unités, comparativement à 202 793 unités en septembre.

Le Québec et l'Ontario ont connu les mêmes tendances le mois dernier. Ainsi, on remarque une augmentation de 3,4% des mises en chantier d'habitation dans les centres urbains du Québec, qui se chiffraient à 36 511 unités en octobre, comparativement à 35 327 unités en septembre. En Ontario, on observe aussi une hausse de 2,4%, passant de 72 002 unités en octobre à 73 740 unités le mois dernier.

«En octobre, la construction résidentielle en Ontario a continué de toucher des sommets qu'elle n'avait pas atteints depuis 2012. La hausse des prix des maisons individuelles, les faibles taux d'inoccupation et la diminution du nombre de terrains où bâtir des habitations de faible densité devraient continuer de soutenir la demande d'appartements», révèle Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer