Les ventes de Volkswagen battent de l'aile

Le géant allemand de l'automobile Volkswagen a vendu 885 000 voitures dans le... (Damien Meyer, Agence France-Presse)

Agrandir

Damien Meyer, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BERLIN

Le géant allemand de l'automobile Volkswagen a vendu 885 000 voitures dans le monde en septembre, soit 1,5% de moins qu'un an auparavant, selon des chiffres publiés vendredi qui n'intègrent pas encore les effets de l'affaire de ses moteurs truqués.

Sur neuf mois, janvier à septembre, les ventes affichent un recul de la même ampleur, à 7,43 millions d'unités toutes marques confondues.

La mauvaise performance de certains marchés dont la Chine et le Brésil explique ces chiffres. Le scandale des moteurs truqués, révélé seulement fin septembre, n'a sans doute pas eu d'effets sur ce mois, les chiffres de ventes comptabilisant les livraisons aux clients de véhicules commandés en général plusieurs semaines, voire plusieurs mois plus tôt.

Le marché européen affiche une croissance de 3,8% sur un an des unités vendues, avec une hausse de 1,5% en Allemagne. En revanche les ventes en Chine, plus gros marché de Volkswagen, se sont contractées de 0,8% en septembre, et de 5,2% sur les neuf premiers mois de l'année. Le Brésil (-44% en septembre) et la Russie (-26%) ont également pesé, même si ce sont des marchés nettement plus petits pour Volkswagen.

Ces chiffres montrent qu'avant même la crise des moteurs truqués, Volkswagen faisait face à un environnement difficile. Comme ses concurrents allemands, le groupe, maison mère des marques VW, Audi, Skoda ou encore Porsche, est très dépendant des pays émergents.

Volkswagen a avoué le mois dernier avoir installé sur les moteurs diesel de 11 millions de véhicules dans le monde un logiciel capable de fausser les résultats des tests antipollution, aveu qui l'a précipité dans une crise sans précédent.

Les chiffres des mois prochains permettront de jauger l'effet de la tricherie sur les ventes, mais le nouveau patron de Volkswagen Matthias Müller a déjà dit qu'il ne voyait pas pour l'instant de dérapage des commandes.

Certains commentateurs soupçonnent toutefois les concessionnaires Volkswagen de consentir de gros rabais aux clients pour maintenir la demande à flots.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer