Lauzon a déjà refusé une offre semblable

La proposition faite par Québec, lundi, à la scierie Lauzon de Thurso pour... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La proposition faite par Québec, lundi, à la scierie Lauzon de Thurso pour éviter la fermeture de l'usine avait déjà été sur la table, il y a deux ans, mais elle avait été refusée par l'entreprise, selon le député de Papineau, Alexandre Iracà.

La rencontre de lundi aura toutefois permis d'éclaircir les éléments devant être validés par le ministère des Forêts. Ces précisions de dernière minute auront finalement permis aux deux parties de s'entendre.

«Quand on négocie, on négocie à deux, a indiqué le député Iracà. Pour entrer dans une usine, il faut avoir l'accord de l'entreprise. Nous avions déjà offert de rentrer à la scierie [...] pour valider les informations de la compagnie. Il y avait eu une étude non concluante il y a deux ans. Là, nous nous sommes entendus sur un protocole qui nous donnera accès à toutes les données scientifiques en ayant les deux pieds dans l'usine et dans la forêt, avec les ingénieurs de l'entreprise.»

Alexandre Iracà se réjouit qu'une entente soit survenue entre Québec et l'un des plus importants employeurs de sa circonscription. Quelque 300 travailleurs pourront rentrer au travail le 17 août prochain après la fermeture de l'usine pour une durée de deux semaines pour la période des vacances.

Une méthode à valider

Le député rappelle que l'entente prévoit une évaluation de la «méthode Lauzon» qui permet, selon l'entreprise, de scier 60% de chaque arbre abattu en forêt. Actuellement, l'entreprise ne peut conserver que le quart de chaque arbre et doit remettre le reste aux papetières.

«Si la méthode s'avère valide, et c'est ce que nous allons vérifier au cours des deux prochains mois, le ministre sera prêt à revoir la matrice utilisée pour la distribution du bois», explique M. Iracà.

En modifiant la matrice, l'entreprise pourrait régler ses problèmes d'approvisionnement en bois et ainsi rentabiliser les opérations de sa scierie de Thurso.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer