Maniwaki demande la saisie du Château Logue

La patience de la municipalité de Maniwaki à l'égard du Château Logue semble... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La patience de la municipalité de Maniwaki à l'égard du Château Logue semble avoir atteint sa limite. La municipalité réclame ni plus ni moins la saisie de l'établissement afin de récupérer une somme d'un peu plus de 20000 $ en taxes impayées pour l'année 2009.

L'administration municipale a mandaté un avocat afin de déposer une demande de saisie à l'égard du Château Logue. Déposée au début juin, la requête vise à récupérer un montant de 20000 $ à l'entreprise, dont un peu plus de 10000 $ représentent des taxes impayées par les propriétaires du complexe hôtelier. L'autre portion de la somme réclamée est constituée des intérêts annuels de 15 % cumulés depuis 2009.

Jugement vieux de trois ans 

Dans un jugement favorable à la Ville de Maniwaki rendu en janvier 2012, la Cour du Québec ordonnait aux propriétaires du complexe situé sur la rue Comeau, au centre-ville, de défrayer les montants en question.

Le maire de Maniwaki, Robert Coulombe, n'a pas rappelé LeDroit à ce sujet mercredi.

Quant à l'avocat de la municipalité, Me Gérard Desjardins, il affirme que le dossier est désormais entre les mains du shérif du district de Labelle qui a l'autorisation de mettre en vente l'immeuble si les propriétaires de l'endroit ne remboursent pas ledit montant d'argent.

«C'est le shérif qui mène le bal présentement et qui a probablement nommé quelqu'un pour faire la vente», a mentionné Me Desjardins, sans donner davantage de détails sur les prochaines étapes du processus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer