Plus faible hausse de l'IPC depuis octobre 2013

Malgré une faible progression de l'inflation en avril,... (Shutterstock, Robert Kneschke)

Agrandir

Malgré une faible progression de l'inflation en avril, le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, ne devrait être tenté d'abaisser le taux directeur de l'institution la semaine prochaine, croient plusieurs observateurs.

Shutterstock, Robert Kneschke

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andy Blatchford
La Presse Canadienne
Ottawa

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré sa hausse la plus faible depuis octobre 2013, avec une augmentation de 0,8 pour cent au cours de la période de 12 mois se terminant en avril, après avoir progressé de 1,2 pour cent en mars.

L'analyse de l'inflation par Statistique Canada, publiée moins d'une semaine avant la prochaine annonce prévue de la Banque du Canada sur les taux d'intérêts, était beaucoup plus basse que le 1,2 pour cent enregistré en mars.

La baisse des prix de l'énergie figure parmi les facteurs les plus importants derrière la faible inflation: les prix ont augmenté dans les sept autres catégories principales de l'indice.

Par rapport à l'année précédente, les prix de l'essence ont diminué de 21 pour cent en avril, alors que le mazout a chuté de 20 pour cent et le gaz naturel, de 14,6 pour cent. Statistique Canada indique que les prix dans toutes les autres catégories de consommation ont augmenté, de sorte que si l'on retirait le secteur de l'énergie du calcul, l'inflation s'établirait à 2,2 pour cent.

Les items dont les prix ont le plus augmenté sont la viande, avec 11,2 pour cent de hausse, le loyer et l'hypothèque, avec 8,6 pour cent, et les services téléphoniques, avec 6,3 pour cent.

Sept provinces ont enregistré une hausse des prix, mais Terre-Neuve-et-Labrador, l'Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick ont connu une déflation. La Saskatchewan a connu l'inflation la plus importante, avec 1,4 pour cent.

L'indice de référence de la Banque du Canada a progressé de 2,3 pour cent au cours de la période de 12 mois se terminant en avril, après avoir augmenté de 2,4 pour cent en mars.

En février, la banque centrale avait soulevé la possibilité de voir l'inflation s'aventurer en territoire négatif en raison de la glissade des prix du brut, ajoutant qu'il n'y avait pas de raison d'être préoccuper par la déflation.

Malgré une faible progression de l'inflation en avril, le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, ne devrait être tenté d'abaisser le taux directeur de l'institution la semaine prochaine, croient plusieurs observateurs.

Statistique Canada a également dévoilé des données sur la vente au détail pour le mois de mars. Elles se sont établies à 42,47 milliards $, en hausse de 0,7 pour cent par rapport au mois précédent.

Les données pour les principales villes du pays ont également été dévoilées par Statistique Canada, vendredi. L'agence fédérale a toutefois prévenu qu'elles ont été tirées de faibles échantillons. (Le mois précédent se trouve entre parenthèses).

  • Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador: -0,4 (-0,6)
  • Charlottetown-Summerside: -0,9 (-0,6)
  • Halifax: 0,5 (0,6)
  • Saint-Jean, Nouveau-Brunswick: -0,2 (0,1)
  • Québec: 1 (1,5)
  • Montréal: 1,4 (1,8)
  • Ottawa: 0,6 (1,2)
  • Toronto: 1 (1,9)
  • Thunder Bay: 0,4 (1,3)
  • Winnipeg: 1,1 (1,4)
  • Regina: 1,2 (1,3)
  • Saskatoon: 1,6 (1,6)
  • Edmonton: 0,7 (0,1)
  • Calgary: 0,8 (-0,1)
  • Vancouver: 0,5 (1)
  • Victoria: 0,7 (1)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer