• Le Droit > 
  • Affaires 
  • > Des tournées brassicoles gratuites, pour l'instant 

Des tournées brassicoles gratuites, pour l'instant

Le CITO estime que la compagnie Brew Donkey... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le CITO estime que la compagnie Brew Donkey enfreint les lois provinciales en offrant un service de tournée brassicole sans une licence d'«agence de voyages». Sur la photo: des produits de la microbrasserie Beau's, de Vankleek Hill.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'entreprise Brew Donkey offre désormais gratuitement ses tournées dans les microbrasseries de la région d'Ottawa afin éviter la foudre - et les amendes - du régulateur des voyages en Ontario.

Le Conseil de l'industrie du tourisme de l'Ontario (CITO) estime que la compagnie du propriétaire Bradley Campeau enfreint les lois provinciales avec son service. Selon le conseil, M. Campeau doit obtenir une licence d'«agence de voyages» auprès de l'organisme pour transporter sa clientèle du Dominion City Brewing à la microbrasserie Beau's de Vankleek Hill par exemple.

«Si un pourvoyeur de services de voyages possède des infrastructures, ils ne doivent pas s'inscrire avec le CITO. Dans le cas de Brew Donkey, cependant, il s'agit d'une entreprise qui offre des tournées en autobus nolisés. Ils ne possèdent pas de microbrasseries ni leurs propres autobus», explique Richard Smart, le pdg du conseil.

M. Campeau croyait bien que son entreprise pouvait jouir de l'une des exemptions de la Loi sur les agences de voyages ontarienne. Mais le CITO interprète la situation différemment, dit-il.

«Devenir une agence de voyages apporte une surveillance réglementaire importante et nécessiterait des investissements majeurs pour une petite entreprise», soutient l'homme d'affaires qui exploite son commerce depuis l'automne 2013.

Une licence coûteuse

Brew Donkey devrait payer entre 15000$ à 20000$ pour obtenir sa licence; débourser 3000$ au CITO pour s'inscrire; et payer entre 300$ à 500$ en frais annuels par la suite. La montagne financière est énorme pour une entreprise qui offre des tournées au prix de 85$ par tête, les week-ends, estime M. Campeau.

Ce dernier se dit de bonne foi pour trouver une solution à l'imbroglio. En attendant, toutefois, il a décidé d'offrir ses prochaines tournées gratuitement pour éviter des représailles légales. Le délai accordé par le CITO pour rectifier le tir a pris fin mardi. Une amende allant jusqu'à 15000$ pourrait lui être remise.

«Je veux tenter de me conformer. J'offre mes tournées gratuitement pendant que j'évalue mes options parce que je ne peux pas arrêter ce service attendu. Je suis ouvert aux idées.»

M. Campeau pourrait s'associer à une agence de voyages actuelle. Mais cette possibilité l'effraie quelque peu, puisqu'il perdrait le contrôle financier de son entreprise.

Entre-temps, il a lancé une campagne de financement de 15000$ pour maintenir l'entreprise à flot. «Ce dossier ne traînera pas des semaines. Je vais le contacter, indique M. Smart. Il ne s'agit pas d'une vendetta ou d'une attaque contre les microbrasseries. C'est une question de protéger les consommateurs.»

Partager

À lire aussi

  • Un sursis pour Brew Donkey

    Économie

    Un sursis pour Brew Donkey

    Une entreprise forcée d'offrir gratuitement ses tournées de microbrasseries de la région d'Ottawa peut reprendre ses activités, en attendant une... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer